Une équipe de chercheurs canadiens a révélé, en 2009, les propriétés d'un diamant brun arrivé jusqu'à la surface de la Terre, contenant un minéral très rare : le "ringwoodite". Une quantité d'eau équivalente à celle des océans serait alors contenue dans le manteau terrestre.

© CC

Un diamant peut révéler d'étranges secrets. C'est l'un des enseignements tirés par une équipe de scientifiques dirigée par Graham Pearson de l'Université d'Alberta (Canada). Ces derniers ont découvert, en 2009, la présence du "ringwoodite" dans un diamant brun, arrivé jusqu'à la surface terrestre via une roche volcanique. Une révélation presque hasardeuse, les chercheurs examinant alors ce diamant dans le cadre d'autres études.

Qu'est-ce que la ringwoodite ?

Ce minéral contenant de l'eau, s'est constitué par une augmentation de la profondeur, et donc de la pression. " L'olivine ", principal minéral du manteau terrestre, s'est transformé devenant une " wadsleyite " entre 410 et 520 km, puis une ringwoodite, le minéral trouvé dans le diamant, entre 520 et 660 km. Cette variété de l'olivine a déjà été découverte dans des météorites mais jamais en provenance de la croute terrestre, la profondeur étant inacessible.

Le centre de la Terre pourvu d'une quantité massive d'eau

Publicité
La découverte de la ringwoodite valide la thèse défendue à travers des études expérimentales, à savoir la présence d'une " zone de transition hydrique ", soit une quantité d'eau équivalente à celle des océans contenue dans le manteau terrestre. L'analyse du minéral a relevé une quantité d'eau significative, de l'ordre de 1,5 % de son poids. La zone de transition se trouve entre 410 et 660 km de profondeur. Elle est entourée par les deux grandes parties du manteau terrestre - le manteau supérieur et le manteau inférieur.

Vidéo :  Ecoutez le son des entrailles de la Terre

Publicité