Charles Bolden, patron de la NASA, a expliqué au Congrès américain qu'un risque potentiel de collision avec un astéroïde n'était pas à exclure, et que dans ce cas-là, la seule solution serait de prier... Tous les détails avec Planet.fr.

Charles Bolden, l'actuel patron de la NASA, a décidé de prévenir le Congrès américain d'un éventuel risque de collision entre un astéroïde et la Terre. Il a ainsi mis en garde le Congrès : "d'après les informations dont nous disposons, nous ne savons pas si un astéroïde menace la population des Etats-Unis. Mais si cela doit arriver dans les trois prochaines semaines, priez !"

C'est surtout au regard des derniers évènements que Charles Bolden tire la sonnette d'alarme. N'oublions pas l'astéroïde qui le 15 février dernier, a explosé dans le ciel russe, provoquant une pluie de débris, de nombreux dégâts et 1 500 blessés. Ou encore celui qui, la semaine dernière, a frôlé la Terre à 27 680 km (moins loin que les satellites que l'on envoie nous-même dans l'espace)... Sans compter les objets volants qu'on n'a pas pu détecter...

"Une preuve que nous vivons dans un système solaire actif"Pour l'élu démocrate Eddie Bernice : pour lui, tout ça est bien "une preuve que nous vivons dans un système solaire actif avec des objets potentiellement dangereux qui passent près de nous à une fréquence étonnante". Lamar Smith, républicain a déclaré que "nous avons de la chance que la proximité de ces évènements soit une coïncidence et non une catastrophe".

Publicité
Il semble bon de rappeler que la dernière chute d'un gros astéroïde sur Terre avait eu de graves conséquences... Avec seulement 9,6 kilomètres de diamètre, il avait conduit à la fin des dinosaures il y a 66 millions d'années...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :