Le soleil serait régulièrement la cible de pluie. Un important jet de plasma atteindrait régulièrement l’astre, telle une pluie. Ce phénomène permettrait ainsi de réguler, comme un thermostat, la température de l’étoile de notre système.

©Nasa

Connues depuis un peu plus de quarante ans, les pluies de particules ionisées, également appelées plasma, sont un phénomène fréquent. Le plasma retombe à la surface du soleil à près de 200.000 km/h, en provenance de sa couronne. Si le phénomène est d’ores et déjà connu, ce sont les images recueillies par la sonde de la Nasa SDO qui impressionnent.

• Lire aussi : Les plus belles photos de l'espace

Une pluie "thermostat"

Ces pluies de plasma touchent régulièrement le soleil et jouent un rôle primordial sur le fonctionnement de l’astre. Et pour cause, ce phénomène agit comme un thermostat, limitant ainsi une augmentation trop importante de la chaleur interne du soleil.

Publicité
Si la comparaison est faite avec les pluies que nous connaissons sur Terre, c’est en raison des conditions semblables durant lesquelles se produit le phénomène. Pour que les pluies de plasma se surviennent, il faut que les conditions atmosphériques autour de l’étoile soient favorables à la formation de ces nuages de plasma, lesquels se déversent ensuite à la surface du soleil.

A voir sur ce thème : les images de pluies coronales captées par la sonde de la Nasa SDO

mots-clés : Nasa, Sonde, Soleil
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité