Le dernier-né de la famille Airbus a décollé de Toulouse ce vendredi matin pour un premier vol d’essai. L’A350 s’est donc élancé dans les airs pour une première sortie très attendue. Avec l’A350, Airbus entend bien venir concurrencer le Boeing 787 Dreamliner du géant américain sur les vols long-courriers.

Un sans faute. A 10h00 précises ce vendredi matin, l’A350, dernier-né d’Airbus, a réussi son premier vol d’essai. Un moment crucial pour l’avionneur européen qui vise une mise en service de nouvel avion d’ici fin 2014, et qui se lance ainsi dans une course contre Boeing sur le marché des vols long-courriers, espérant concurrencer son Dreamliner. L’événement  a en tout cas attiré curieux et passionnés d’aviation, tous venus admirer ce petit bijou de technologie.Un long-courrier à la pointe de la technologieConstruit à plus de 50% avec des matériaux composites et équipé d’ailes en fibre de carbone, l’Airbus A350 est ultra léger. Il est également pourvu de moteurs économes et peu bruyants. Objectif : consommer moins de kérosène, et couvrir de très longues distances. L’A350 devrait ainsi pouvoir transporter jusqu’à 350 passagers et couvrir des distances de 15 000 km sans escales. Un véritable défi industriel  donc, mais aussi économique pour Airbus, qui entend bien talonner le Boeing 787 Dreamliner de son concurrent américain.

Publicité
Des enjeux commerciaux importants pour AirbusL’A350 a donc décollé pour un vol de quatre heures au-dessus de l’Atlantique et du Sud-Ouest, avec à son bord six membres d’équipage. Dans le cockpit, deux pilotes : un Français et un Britannique, accompagnés d’ingénieurs chargés de procéder à toute une batterie de tests durant le vol. Prochain rendez-vous important pour Airbus, le salon du Bourget qui s’ouvre lundi/ L’avionneur européen espère y décrocher de grosses commandes. 

 
Publicité