Des astronomes ont pu être témoins de la naissance d’une planète et même la voir prendre son repas. Un évènement qui constitue une véritable première scientifique.

Du jamais vu. La scène s’est déroulée à quelque 450 année-lumière de la Terre mais elle n’en demeure pas moins extraordinaire et émouvante. Une étude publiée mercredi dans la revue scientifique britannique Nature révèle que pour la toute première fois, des astronomes ont pu assister au premier repas d’une planète en train de naître. Grâce aux radiotéléscopes d’ALMA – le plus vaste projet astronomique terrestre situé dans le désert chilien d’Atacama - les scientifiques ont en effet vu la jeune géante ingurgiter son premier biberon stellaire alimenté par d’énormes écoulements de gaz. Ce repas gargantuesque confirme ainsi la naissance des planètes géantes gazeuses.

Baptisée "HD 142527", cette étoile est entourée d’un gigantesque disque formé de poussière cosmique et de gaz, autrement dit des restes du nuage dont elle est issue. Ce disque est par ailleurs divisé en deux parties distinctes (un disque interne et un disque externe), elles-mêmes séparées par un immense espace vide. D’après les théoriciens, les planètes géantes grossiraient en absorbant le gaz du disque externe par des écoulements qui forment des ponts traversant l’espace vide du disque.

Les planètes "mangent comme des sagouins""Les astronomes avaient prédit l'existence de ces écoulements, mais c'est la première fois que nous avons pu les observer" directement, a expliqué dans un communiqué Simon Casassus (Université du Chili), le responsable de cette étude. En utilisant le réseau d'antennes submillimétriques d'ALMA, qui opère dans des longueurs d'ondes insensibles à la lumière éblouissante de "HD 142527", Simon Casassus et son équipe ont également pu analyser de près le gaz et la poussière cosmique qui se trouvent autour de l'étoile. Ils y ont notamment découvert deux écoulements de gaz denses se déversant du disque externe vers le disque interne.

Publicité
"Nous pensons qu'il y a une planète géante cachée là et qu'elle est la cause de ces deux écoulements. Les planètes grossissent en absorbant le gaz du disque externe, mais elles mangent vraiment comme des sagouins : le reste du gaz déborde et alimente le disque interne autour de l'étoile", a quant à lui commenté Sebastián Pérez, qui a collaboré à l'étude. 

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité