Une nouvelle version retraitée d’une photo datant de 2001 d’Europe, un des satellites de Jupiter, a été partagée par la Nasa ce mardi.  

La Nasa a diffusé ce mardi un cliché remasterisé d’Europe, une des quatre lunes galiléennes de Jupiter. La photo originale, publiée en 2001, avait été réalisée à partir d’une mosaïque d’images prises par la sonde Galileo entre 1995 et 1998. Ce magnifique cliché tend à montrer comment Europe apparaîtrait aux yeux des humains, a expliqué sur son site la Nasa (en anglais).

Plus près de la réalité que jamais

Les différentes images utilisées ont été prises à l’aide de filtres (violet, vert, infrarouge) et les défauts de raccord, gommés à l’aide d’une palette de couleurs inspirée des régions voisines du satellite. Toute la richesse géologique d’Europe a été saisie dans ce cliché. On peut y voir de longs sillons faits de crêtes et de canyons traverser la lune de Jupiter de part en part. Des régions entières semblent avoir été remodelées, notamment, grâce à une action de fonte et de regel de l’eau cachée sous la surface.

Publicité
Pour parvenir à un tel résultat, la Nasa a dû prendre en compte toutes les variations de couleurs et les associer à la réalité physique du terrain. Aussi, les immenses étendues blanches voire bleues sont en réalité composées d’eau. Les zones rougeâtres désignent pour leur part les régions où la glace est mélangée à d’autres composantes. Les deux pôles, Sud et Nord, sont respectivement situés à gauche et à droite du cliché.

Vidéo sur le même thème - La sonde Maven devra expliquer l'histoire de la planète Mars 

En imagesA quoi ressemble la Terre comparée aux autres planètes du Système solaire ?

Une toute petite planète dans un Univers gigantesque

  Notre Système solaire, composé d'une étoile et de huit planètes, ne représente qu'une infime partie de la Voie lactée - 30 billions de systèmes solaires- et qu'un microscopique bout de l'Univers qui est lui-même composé de 100 billions de galaxies. C'est cette immensité qui a encouragé John Brady, sur son site Astronomy Central, à comparer notre...

Saturne

"Si Jupiter est l'astre le plus gigantesque du Système solaire, Saturne n'est pas en reste", déclare John Brady. La planète pourrait, en effet, contenir près de 764 Terres. (©John Brady)

Les anneaux de Saturne

Ces anneaux dont le plus grand, l'anneau de Phoebe, fait 6.000.000 kilomètres de rayon, sont composés, en plus de gaz, de billions de débris de roche et de glace. (©John Brady)

Une étoile à neutrons contre la côte nord-ouest de l'Angleterre

Composée de neutrons maintenus entre eux par les forces de gravitation, une étoile à neutrons à une masse une fois et demie plus importante que celle du Soleil. Mais aucune étoile à neutrons n'est présente dans le Sytème solaire dans lequel nous sommes.Elle ne représente d'ailleurs que 20 kilomètres de la côte nord-ouest de l'Angleterre. (©John Brady)

Les Etats-Unis face à Olympus Mons

Olympus Mons est le plus gros volcan de la planète Mars. Sa superficie équivaut à l'Arizona. Haut de 22 kilomètres, il est également trois fois plus élévé que l'Everest. (©John Brady)

Mars et les Etats-Unis

"La voisine de la Terre est la deuxième plus petite planète, derrière Mercure", explique John Brady. Selon lui et d'après le cliché, nous pourrions parcourir presque la moitié de Mars en seulement huit heures. (©John Brady)

Jupiter contre les Etats-Unis et le Canada

Les Etats-Unis et le Canada réunis ne représentent qu'une simple tache sur la planète gazeuse qui fait 142.984 kilomètres de diamètre. Si sa taille est gigantesque elle n'en est pas moins la plus rapide à se déplacer. "Cette planète tourne sur elle-même en seulement 10 heures alors que la Terre le fait en 24 heures." (©John Brady)

Autres diaporamas

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité