Réveillé depuis quelques jours, le petit robot Philae a enfin pu communiquer quelques minutes avec la sonde Rosetta et la Terre. Le travail va pouvoir reprendre. 

Après avoir hiberné pendant plusieurs mois et s'être réveillé il y a quelques jours, le petit robot Philae, qui se trouve sur la comète "Tchouri", a réussi à communiquer pendant 19 minutes vendredi avec la sonde Rosetta, a annoncé le DLR, l'agence spatiale allemande. Le robot a ainsi pu envoyer des données sur l'état du module. 

Un bon signe pour la suite de la mission. "A présent, l'atterrisseur opère à une température de 0 degré Celsius, ce qui signifie que la batterie est assez chaude pour stocker de l'énergie. Cela veut dire que Philae pourra aussi travailler pendant la nuit", a déclaré le DLR, cité par l'AFP. Celui-ci travaillait déjà la journée grâce à ses panneaux solaire avant qu'il ne se décharge. 

En savoir plus sur l'apparition de la vie sur Terre 

Publicité
Le robot avait atterri le 12 novembre dernier sur le noyau de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko afin d'y travailler, pendant plusieurs dizaines d'heures, avant de finalement s'assoupir, faute d'un ensoleillement suffisant pour permettre à ses batteries solaires de fonctionner, précise l'agence.

A lire aussi : Que devient le petit robot Philae ?  

L'objectif de Philae est de trouver des molécules organiques complexes qui pourraient en apprendre plus aux chercheurs sur l'apparition de la vie sur Terre.

En vidéo sur le même thème - Mission Rosetta : premières données encourageantes de Philae