Depuis 2004, les scientifiques étaient fascinés par la présence de petites billes sur le sol martien. Surnommée "myrtilles", celles-ci ont longtemps été considérées comme le résultat de l’érosion causée par l’eau présente auparavant. Cependant, des chercheurs affirment avoir trouvé une explication toute autre. 

© Nasa

Saviez-vous que Mars possède une plantation de myrtilles ? Découvertes en 2004 aux environs du cratère Endeavour par le rover Opportunity, aîné de Curiosity, ces petites billes ont vivement fasciné la sphère scientifique qui a multiplié les théories tant sur leur provenance que sur leur utilité. Ils ont ainsi longtemps cru que ces petites sphères, constituées de carbone, résultaient de l’écoulement d’eau au sein des roches. Une hypothèse évidemment idéale pour tout partisan de la présence d’eau et de vie sur la Planète Rouge.

La fin du mystère

Publicité
Cependant, il n’en en rien. En effet, une étude réalisée et publiée par les chercheurs de l’Institut de géophysique et de Planétologie de l’Université d’Hawaï affirme que ces étranges formations sont en réalité dues à l’éclatement de météorites lors de leur pénétration dans l’atmosphère, et ces petites baies en seraient les débris. Selon le coordinateur des recherches, interrogé par le journal National Geographic, "la théorie de la météorite explique toutes leurs propriétés". Une théorie qui, si elle est vérifiée, réduirait à néant un nouvel indice de la présence passée d’eau sur Mars. 

 

En vidéo sur le même thème : survolez Mars en 3D !