Une nouvelle recherche menée par une équipe de scientifiques internationaux indique que la Lune serait née suite à une collision entre la Terre et une autre planète, Théia.

Le mystère de l'origine de la Lune pourrait avoir été élucidé par des chercheurs, comme le rapporte Maxisciences. Dans une étude publiée ce vendredi, des scientifiques expliquent que la formation de la Lune serait due à une collision massive entre la planète Terre et un corps céleste de la taille de Mars, baptisé Théia, il y a environ 4,5 milliards d'années. "C’est d’ailleurs la dernière fois que notre planète a subi une collision d’une telle force qu’elle avait pratiquement fondue", a écrit le docteur Perets, chercheur au CNRS bordelais. Les débris générés par le choc se seraient par la suite amassés pour former la Lune.

La Terre et Théia, deux planètes jumelles

Cette théorie déjà envisagée par le passé paraissait jusqu’à présent peu probable aux yeux de la communauté scientifique. En effet, il est rare que deux planètes qui rentrent en collision aient la même composition chimique. Si le satellite de la Terre est bien le fruit d’une collision, il devrait être composée à 80% de matériau de ce corps étranger. Or, la Lune a la même composition chimique que la Terre, ce qui voudrait dire que les deux planètes entrées en collision sont semblables. "Beaucoup des impacteurs sur une planète ont une composition très similaire à celle des planètes qu'ils impactent, comme celle que nous mesurons entre la Terre et la Lune", estime le docteur Perets. Théia pourrait donc avoir été une planète jumelle de la Terre.

Lire aussi - Découvrez quelle est la vraie couleur de la Lune !

Publicité
Les scientifiques ont mis au jour "une relation étroite entre la date de la création de la Lune et la masse de matériau ajoutée au manteau terrestre après la formation de la Lune", précise l’article publié sur le site Internet de l’Université de Bordeaux qui a participé à cette étude. "Et comme cette dernière est une donnée connue des chercheurs, ils ont pu estimer que notre satellite serait né autour de 95 millions d’années après la formation du système solaire (à plus ou moins 32 millions). Cela tendrait à corroborer la théorie d’une formation plus tardive et permet d’en savoir un peu plus sur notre proche univers", ajoute l’Université.

Vidéo sur le même thème : Ce que voit un satellite à la surface de la Lune

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité