Le robot Curiosity, en mission sur Mars, a mis plusieurs mois pour atteindre la planète rouge. Un voyage spatial durant lequel il a été victime des rayons cosmiques. Des rayons qui pourraient se révéler beaucoup plus violents que prévu.

Depuis plusieurs mois, Curiosity arpente la surface de la planète Mars. Un lointain voyage pour le précieux petit robot de la Nasa, qui a duré de très longs mois, et qui n’a visiblement pas été de tout repos. Comme tout objet voyageant dans l’espace, Curiosity a été mitraillé par de nombreux rayons cosmiques, ce qui aurait ralenti son voyage. Mais ces rayons seraient surtout extrêmement nocifs. Bombardé à hauteur de 1,8 milli sievert (unité de mesure utilisée en physique), le petit robot aurait ainsi reçu une dose de rayons comparable à celle administrée à un patient qui subirait un scanner tous les quatre ou cinq jours à l’hôpital, explique BFM TV.

Publicité
Une nouvelle donnée qui pourrait compromettre la venue éventuelle de l’homme sur la planète rouge. Car si ces rayons s’avèrent nocifs pour Curiosity, ils le sont bien évidemment pour l’être humain. Ce n’est donc pas de si tôt que l’on emménagera sur Mars. Les risques de cancer apparaissent en effet dès lors que l’on atteint les 100 milli sievert. Un voyage sur Mars, n’est donc aujourd’hui, pas envisageable dans de telles conditions. Avant de quitter notre planète bleue pour la planète rouge, il faudra avant, régler –entre autres- ce problème de rayons cosmiques.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité
Publicité