Les astronautes qui effectuent des missions dans l’espace rentrent sur terre avec quelques centimètres en plus. L’absence de gravité terrestre entrainerait un étirement de la colonne vertébrale. Un phénomène que les scientifiques de la Nasa cherchent à comprendre.

Avoir la tête dans les étoiles fait grandir ! La Nasa a en effet découvert que les astronautes qui partaient en mission dans l’espace revenaient sur terre plus grands de plusieurs centimètres. Le Huffington Post américain rapporte que selon les scientifiques de l’agence spatiale américaine, un astronaute peut prendre jusqu’à 3% de sa taille, soit environ 5 cm pour un homme mesurant 1 mètre 80.

Si le phénomène est connu, il n’est pour l’heure pas expliqué. Après avoir observé des astronautes en mission à bord de la Station spatiale internationale, la Nasa souhaite désormais se concentrer sur les effets de l’apesanteur sur la colonne vertébrale. De précédentes études avaient déjà mis en avant que les vertèbres se relâchent et se dilatent dès lors que la colonne est libérée des effets de la gravité terrestre. Mais le phénomène ne dure pas : environ six mois plus tard, les astronautes ont retrouvé leur taille « normale ».

Publicité
Grâce à des mesures réalisées avec des ultrasons tout au long des missions, les scientifiques devraient être capables d’observer les choses de plus près. En se scannant régulièrement le dos, les résultats ainsi enregistrés permettraient aux spécialistes d’avoir une vue précise de l’état de la colonne vertébrale des astronautes après 30, 90 ou 180 jours en orbite. Comprendre ce phénomène permettrait ainsi aux médecins de pouvoir améliorer les techniques de récupérations des astronautes après leur mission dans l’espace.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité