Lancée en 1977 par la Nasa dans le but d’explorer les planètes autour de notre Terre, la sonde "Voyager 1" a officiellement quitté notre système solaire. Aucun objet humain n’était allé aussi loin auparavant.

© CC / wikimédia

"L'humanité a franchi un pas historique en entrant dans l'espace interstellaire", s'est félicité Edward Stone, le responsable scientifique de la mission à la Nasa. En effet, pour la première fois de l’histoire de l’humanité, un objet humain a quitté le système solaire pour intégrer l’espace interstellaire. Ce dernier est un milieu inconnu de l’homme qui se situe au-delà de notre système solaire, sans aucune étoile vivante. Ainsi, la sonde Voyageur 1, partie en 1977, s'aventure en ce moment dans l'endroit le plus mystérieux de notre univers. Selon une étude publiée dans la revue Science, Voyager 1 aurait déjà quitté notre galaxie depuis le 25 août 2012. Pour vérifier cette information, des chercheurs de l’Université d’Iowa (Etats-Unis) ont étudié les densités de plasma autour du vaisseau. Ces mêmes densités se seraient révélées conformes à celles recensées dans la région interstellaire. "Nous avons sursauté sur nos chaises quand nous avons constaté ces oscillations dans nos données car elles montraient que le vaisseau se trouvait dans une région totalement nouvelle, conforme à ce que l'on peut attendre dans l'espace intersidéral et entièrement différente de l'héliosphère, la bulle formée par les rayons solaires", explique Don Gurnett, astrophysicien faisant partie de la recherche.

18 milliards de kilomètres parcourus

Au total, Voyager 1 aura établi la distance de 18 milliards kilomètres en 36 ans pour une vitesse de 55,000 km/h. "Voyager s'est aventuré là où aucune autre sonde n'est allée avant, marquant l'un des accomplissements technologiques le plus significatif dans les annales de l'histoire de la science", déclare John Grunsfeld, patron des missions scientifiques de la Nasa. Au lancement de Voyageur 1, la Nasa pensait que la sonde n’allait pas vivre plus de cinq ans. Sa sœur, Voyageur 2,  est partie quelques mois après elle en 1977 et il est possible qu’elle rejoigne Voyageur 1 d’ici quelques temps. Mais d’après les scientifiques, les batteries des deux sondes devraient être complètement à plat vers 2020. Leurs caméras ont donc été éteintes pour économiser leur batterie au maximum.

Des morceaux d’humanité au cas où…

Publicité
Dans les engins, Voyager 1 et 2, un disque en or plaqué cuivre est présent. Dans ce disque, on y trouve une centaine de photographies et plusieurs sons naturels de notre Terre. Des messages en 55 langues différentes ont été aussi insérés avec notamment la voix de Jimmy Carter, ancien président américain, et du secrétaire général de l’ONU de l’époque, Kurth Waldheim. Il ne reste plus qu’aux extra-terrestres d’intercepter la sonde pour nous répondre.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité