La NASA a testé samedi dernier une "soucoupe volante" qui permettrait à l’avenir d’envoyer de lourdes charges et des hommes sur Mars.  Après un premier vol test, l’expérience a en partie échoué à cause d’un dysfonctionnement du parachute.

Samedi 28 juin, la NASA a mené une expérience depuis la base militaire de l’île hawaïenne de Kauai. L’agence spatiale américaine a envoyé une sorte de soucoupe volante dans la haute atmosphère. L’appareil pourrait permettre à l’avenir d’envoyer du matériel en conséquence et des hommes sur Mars. Appelé LDSD (Low-Density Supersonic Decelerator), le véhicule spatial s’est envolé à l’aide d’un immense ballon gonflé à l’hélium (voir la vidéo ci-dessous). Après deux heures et demie d’ascension, le ballon a atteint 36 600 m d’altitude et près de quinze minutes après, le moteur de fusée a pris le relais menant LDSD à 54 900 m d’altitude. Mais lors de la descente, le test s’est gâté.

> Lire aussi : Le robot Opportunity nettoyé par les vents hivernaux de Mars

La NASA est satisfaite malgré le dysfonctionnement

Lors de l’essai réalisé samedi, l’ascension de la soucoupe volante dans les hautes couches de la stratosphère s’est déroulée sans le moindre problème. Le vaisseau a été testé à très haute altitude, car les conditions y sont similaires à celles de la haute atmosphère sur Mars. Lorsque LDSD a amorcé sa descente, le parachute de 34 mètres de diamètre qui devait freiner la chute du vaisseau ne s’est pas complètement déployé, entrainant un amerrissage compliqué qui aurait pu lourdement endommager l’appareil.

Publicité
Depuis les années 1970, la NASA utilise le même système de parachute pour freiner ses atterrisseurs et robots qu’elle pose sur la planète rouge, alors qu'ils descendent à travers la fine atmosphère martienne tout en étant secoués. Mais pour envoyer des humains, le but est de trouver une manière plus douce de se poser sur le sol. Malgré le dysfonctionnement, l’agence spatiale américaine semble satisfaite de ce premier test et compte bien améliorer le dispositif. Elle prévoit d’ailleurs deux autres vols d’essai pour les années à venir. Des tests assez coûteux puisque ce premier vol d’essai a coûté 150 millions d’euros.

Voir la vidéo du vol d'essai de la soucoupe volante de la NASA :

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité