La Nasa vient d’annoncer la découverte de 715 nouvelles exoplanètes, c’est-à-dire situées en dehors de notre système solaire. Certaines sont d’une taille relativement proche de celle de la Terre, et sont à une distance idéale de leur étoile pour que de l’eau puisse y trouvée.

La Nasa vient de faire part d’une découverte majeure. A l’occasion d’une conférence de presse sur son programme Kepler, le téléscope spatial lancé en 2009 à la recherche d’autres planètes potentiellement habitables, l’agence spatiale américaine a annoncé ce mercredi que 715 nouvelles exoplanètes (c’est-à-dire situées en dehors de notre système solaire) avaient pu être identifiées.

Une découverte prometteuseJamais l’existence d’autant d’exoplanètes n’avait ainsi pu être confirmée en un an, ce qui porte désormais le nombre de celles-ci à 1 700. Un record. Plus intéressant encore : le type des planètes découvertes. Jusqu’à présent, beaucoup étaient des géantes gazeuses de la taille de Jupiter. La grande majorité d’entre elles sont cette fois-ci plus petites que Neptune (qui fait tout de même près de quatre fois la Terre). De l’espoir pour les scientifiques donc, qui ne doutent pas de pouvoir bientôt découvrir d’autres exoplanètes encore plus petites.

Publicité
D'autres « Terres » potentiellement habitables ?L’étude de ces nouvelles planètes devrait en tout cas permettre aux spécialistes de mieux comprendre comment celles-ci se comportent dans un système solaire différent du nôtre. Ces derniers ont déjà pu observer que les orbites qu’elles décrivaient autour de leur étoile étaient assez circulaires, plutôt similaires donc à ce qui se passe autour de notre Soleil. Cerise sur le gâteau pour la Nasa : quatre d’entre elles font environ deux fois la taille de la Terre et se situe dans une zone que l’on peut qualifier « d’habitable » par rapport à leur étoile. Ce qui signifie que, potentiellement, elles pourraient abriter de l’eau à l’état liquide.

Vidéo : La planète Mars telle qu'elle était il y a plusieurs milliards d'années

Publicité