Une étude d'une plateforme de mesure de qualité du service internet révélée par Numerama met en cause l'opérateur Free : débit, vitesse de connexion, qualité générale, l'opérateur ne serait pas au niveau.

Mauvaise nouvelle chez Free. L'opérateur, en pleine promotion pour ses offres de téléphonie "low-cost", vient d'être épinglé par M-Lab. La plate-forme internationale de mesure de la qualité réseau a publié des résultats qui montrent un réel déficit dans la plupart des domaines de l'opérateur anglo-saxon. Dans une étude révélée par le site Numerama, on peut constater que Free est en retard sur ses concurrents, Numéricâble en tête, que ce soit sur la vitesse d'accès à internet ou la qualité du service fourni.

Une  étude détaillée à laquelle il convient de mettre un bémol : ce genre de mesure est très difficile à mettre en place à une échelle globale. Les indicateurs utilisés en France par l'UFC-Que Choisir et le gendarme des télécoms, Arcep, ont déjà donné des résultats dont le contenu est forcément un peu faussé. L'outil de visualisation Google utilisé par M-Lab permet, lui, de faire des mesures auprès de dizaines de milliers d'internautes.

Publicité
Le pavé dans la mare lancé par l'étude a surtout le mérite de relancer le débat  sur la nécessité de posséder un outil de mesure transparent sur la qualité de service internet. L'Arcep, chargée de contrôler le secteur des télécoms, doit lancer le sien à la fin de l'année. Selon l'agence : "le seul observatoire vraiment indépendant " sera le sien, explique-t-on. La méthodologie employée ne fait cependant pas l'unanimité auprès des associations de consommateurs, qui préfèrent la méthode de M-Lab. De la friture sur la ligne est donc à prévoir d'ici fin 2013. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité