Deux sociétés aérospatiales américaines ont pour projet de proposer à la NASA un véhicule gonflable capable de se rendre sur Vénus.

Alors que s’installer sur Vénus semble impossible, certains astronautes étudient toutefois la possibilité de s’établir dans le ciel de la planète qui porte le nom de la déesse romaine de l’amour. La NASA estime qu’elle possède "l'environnement le plus proche de celui de la Terre dans tout le système solaire". A l’inverse de Mars, les astronautes y seraient protégés des radiations solaires, comme le rapporte L’Obs.

Lire aussi -Des objets "vivants" sur Vénus !

Le System Analysis et Concepts Directorate (SACD) de l’agence spatiale américaine envisagent toutes les possibilités. C’est ce même département qui a imaginé le projet HAVOC qui consiste à l’exploration de Vénus à partir du ciel.

Les astronautes se rendraient à proximité de Vénus en mini-navette. Une fois arrivés à l’altitude souhaitée, la navette se changerait en gros dirigeable et les astronautes y resteraient 30 jours afin d’étudier l’atmosphère de Vénus. Le but ultime étant de construire des cités flottantes afin d’y installer une colonie.

Objectif Vénus !

La société aérospatiale américaine Northrop Grumman associée avec L’Garde a monté le projet Venus Atmospheric Maneuverable Platform (VAMP).  Elles espèrent gagner la New Frontiers Competition de la NASA et ainsi réaliser leur projet.  

VAMP consiste comme HAVOC à se diriger dans l’atmosphère vénusienne à bord d’un appareil gonflable durant un an. Long de 55 mètres, cet engin serait propulsé par des hélices fonctionnant grâce à l’énergie solaire.

Vénus et la Terre, deux planètes semblables

Vénus et la Terre se ressemblent beaucoup. Toutes deux, de taille et de masse semblables, se situent à une distance du Soleil qui permet la présence d’eau liquide. La grosse différence entre ces deux planètes concerne leur atmosphère.

Publicité
En effet, l’air de Vénus est constitué principalement de gaz carbonique. Des nuages d’acide sulfurique sont présents dans son ciel. La planète est touchée par des vents de plus de 300 km/h et la température s’élève à 480 degrés. Cependant, à une cinquantaine de kilomètres d’altitude, la pression atmosphérique de Vénus est comparable à celle de la planète bleue.

Vidéo sur le même thème : Projet Mars One : envoyer une colonie d'humains sur Mars

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité