Un télescope de l’Observatoire européen austral a récemment repéré une nouvelle exoplanète. Baptisée HD 95086b, elle serait la plus légère jamais vue directement en dehors de notre système solaire.

Du nouveau chez les exoplanètes. Des astronomes ont récemment annoncé qu’ils avaient réussi à détecter la présence d’une nouvelle  planète située en dehors de notre système solaire. Baptisée HD 95086b, celle-ci serait âgée de 10 à 17 millions d’années et en orbite autour de la jeune étoile HD 95086. Et alors que le télescope spatial Kepler a d’ores et déjà permis de détecter un certain nombre d’exoplanètes, celle-ci a été localisée par le très grand télescope de l’Observatoire européen austral (ESO) grâce à un système d’imagerie directe. Située à quelque 300 années-lumière de la Terre, cette petite nouvelle serait également la plus légère jamais observée jusqu’à présent en dehors de notre système solaire. Son poids serait toutefois entre quatre et cinq fois supérieur à celui de Jupiter.

Fort de cette découverte, Julien Rameau (Institut de Planétologie et d'Astrophysique de Grenoble, IPAG, France), premier auteur de l'étude publiée dans la revue spécialisée Astrophysical Journal Letters, a expliqué que  "l'imagerie directe de planètes est une technique extrêmement difficile dont la mise en oeuvre requiert l'utilisation des instruments les plus pointus". Anne-Marie Lagrange (IPAG) a, quant à elle, souligné que "moins une planète est massive, plus il est difficile de l'observer directement".

Publicité
"Un objet très intéressant à étudier"Et alors que les astronomes ne voient pas forcément la lumière de toutes les exoplanètes détectées, ils peuvent néanmoins mesurer leur impact sur certaines propriétés de l’étoile autour de laquelle elles tournent. Près d’un millier d’exoplanètes ont d’ailleurs été découvertes grâce à ces méthodes indirectes. Une vingtaine seulement a d’ores et déjà fait l’objet d’observations par imagerie directe. Tandis que la découverte de HD 95086b n’a pas encore été officiellement confirmée, un astronome de l’équipe, Gaël  Chauvin a prévenu : "On pense que d'ici un an on sera capable de le confirmer sans aucun doute". Et d’ajouter : "Ça va être un objet très intéressant à étudier".  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité