Une fusée indienne se dirige en ce moment même vers la planète Mars. Elle devrait arriver à destination en septembre 2014 avec comme objectif de mesurer la présence de méthane dans l’atmosphère de la planète Rouge.

© CC / wikipédia

L’Asie et l’Inde en tête se mettent à occuper l’espace. Le pays de Gandhi a récemment envoyé une fusée avec à son bord une sonde destinée à voyager vers la planète Mars. L’engin a quitté l’orbitre terrestre dimanche et a entamé son périlleux périple vers la planète Rouge, a annoncé l’agence spatiale indienne. L’Inde veut ainsi marquer une page de l’Histoire en devenant le premier pays asiatique à atteindre Mars.

La fusée, qui a lancé la sonde Mangalyaan (ou Mars Orbiter), devrait normalement arriver à destination en septembre 2014. "La fusée est en route pour atteindre Mars après un voyage de 10 mois autour du soleil", a expliqué l'Organisation indienne de la recherche spatiale.

La mission martienne, démarrée en 2012, n’a coûté que 55 millions d’euros à l’Inde. Un voyage à bas coût donc qui a des conséquences. La fusée indienne est ainsi trop lente et a dû tourner un mois autour de la Terre pour prendre de la vitesse.

Direction la Lune pour la Chine

Publicité
La Chine va, de son côté, envoyer ce lundi sa première sonde à la surface de la Lune et déployer un petit véhicule à sa surface. "La mission nécessite, toutefois, la maîtrise de nombreuses technologies clé. Les difficultés techniques et les risques de la mission seront élevés", a déclaré le porte-parole de l'Administration chinoise des sciences, des technologies et de l'industrie de défense nationale. Avant de conclure : "En menant à bien sa mission d'alunissage, la sonde aidera la Chine à réaliser son rêve d'exploration de la Lune."

Décollage de la fusée indienne :