Afin de pouvoir prouver qu'il y a eu de la vie sur Mars et de découvrir s'il y en a encore, un groupe de scientifiques souhaite y envoyer plusieurs missiles.

D'anciens employés de la Nasa et de la Darpa (l’agence de recherche du département de la Défense des Etats-Unis), tous membres de l’association Explore Mars, ont mis en place un nouveau projet d'exploration, a rapporté Sciences et Avenir. Pour prouver qu'il y a eu de la vie sur Mars et qu'il en subsiste encore aujourd'hui, ces derniers ont pour objectif que des stratégies plus directes soient mises en place afin de percer les mystères du sol martien.

Actuellement en cours de financement sur le site internet de crowfunding Indiegogo, leur projet, qui s'appelle ExoLance, devrait permettre à terme l'envoi de sondes en forme de missile sur la planète Rouge. Selon les scientifiques, s'il y a de la vie sur Mars c'est forcément sous terre qu'ils pourront la trouver. Et seul leur dispositif pourrait leur faire atteindre les profondeurs qu'ils souhaitent atteindre.

A lire aussi :Espace : A quoi ressemble la Terre depuis Mars ?

Plus efficace que Curiosity"Une question fondamentale à laquelle la mission Curiosity devait répondre était celle de savoir si Mars pourrait avoir été propice à la vie : sur la base de ce que nous savons maintenant, la réponse est affirmative", avait rapporté Sciences et Avenir d'après les propos de Michael Meyer, scientifique sur la mission Curiosity. Et si la Nasa semble s'attacher d'avantage aux traces anciennes, le groupe d'irréductibles scientifiques, lui, s'intéresse à ce qui pourrait toujours subsister en profondeur.

Publicité
En effet, le rover peut lui aussi faire des trous. Mais il ne peut creuser à plus de 5 cm dans le sol martien afin d'analyser les sédiments, rappelle le mensuel. Grâce au dispositif ExoLance qui aura, s'il voit le jour, pour mission de parachuter un système de lancement militaire capable d'envoyer, avant son atterrissage, des sondes sur Mars, les scientifiques espèrent pouvoir forer jusqu'à 5 mètres de profondeur. Si la partie plantée de ces missiles disposera d'outils pour analyser le sol, ces derniers disposeront également d'un système de transmission et d'une antenne dépassant du sol capables de transmettre leurs découvertes vers la Terre.

Vidéo sur le même thème : Présentation du projet ExoLance