Une étoile située à 8000 années lumière de la Terre, en fin de vie, serait à même de produire un phénomène qui pourrait mener notre espèce à sa perte. Une éventualité d’autant plus inquiétante qu’elle est amenée à se produire dans quelques milliers d’années seulement. 

Image d'illustration d'un sursaut gamma. © Nasa

Wolf-Rayet 104. Ce nom ne vous dit rien, et pourtant, celui-ci désigne ce qui pourrait bien causer notre perte. Cette dénomination scientifique désigne un conglomérat de deux étoiles supermassives découvertes en 2008, dont la particularité inédite est de tournoyer en orbite l’une autour de l’autre. Ce phénomène, occasionne un rejet de particules et de poussières provoquant la formation d’une gigantesque spirale d’une impressionnante régularité cernant les deux astres. Mais les deux sœurs s’avèrent être bien plus qu’un simple chef-d’œuvre stellaire. En effet, les géantes d’hélium et d’azote, par leurs tailles, se consument, comme toutes les étoiles supermassives, à une très grande vitesse, ce qui mènera inévitablement, dans quelques centaines d’années seulement, à leur effondrement en supernova – une déflagration dont la puissance illumine l’univers tout entier –. Deux véritables bombes prêtes à exploser.

Un véritable danger pour la Terre

Seulement, là ne s’arrête pas l’épopée de WR 104. Situées à quelques 8000 années lumières de notre Terre, l’astre pourrait fort emporter notre planète dans sa frénésie autodestructrice. En effet, alors qu’une simple explosion de supernova, à cette distance, ne constituerait aucun véritable danger, Wolf Rayet 104 présente une caractéristique infiniment plus inquiétante.

En s’effondrant en trou noir, l’étoile, considérée comme une véritable étoile de la mort à l’image de la saga Star Wars, pourrait produire un des phénomènes les plus violents de l’univers : un sursaut gamma, issu de la collision entre la matière et l’antimatière dégagées par l’explosion, qui se dégagerait de chacun de ses pôles. Les rayons gamma constituent d’ailleurs les ondes électromagnétiques les plus puissants connus à ce jour.

Mais là ne s’arrête pas la dure fatalité de notre planète. En effet, des observations ont révélé que la Terre fait exactement face à la spirale de poussière formée par les deux étoiles. Autrement dit, notre latitude correspond exactement à la trajectoire du futur – et très probable – sursaut gamme. Notre Berceau ferait donc face à un gigantesque canon prêt à tirer. Voyageant à la vitesse de la lumière, le boulet fatal mettrait donc 8000 années à nous atteindre. Un compte à rebours peut être déjà commencé.

Vers une extinction de masse

Publicité
Si la Terre venait à être touchée par une telle calamité, le gigantesque flash, équivalant à des milliers de fois la lumière du soleil, aveuglerait tous ceux n’étant pas protégés. La couche d’ozone s’embraserait immédiatement et perdrait 30% de son épaisseur, et qui entraînerait une percée de rayons ultraviolets en provenance du soleil, détruisant la majeure partie des espèces, dont peut être l’Homme, entraînant la sixième extinction de masse que la Terre ait connue. Par ailleurs, l’une des cinq précédentes, étant survenue au cours de 500 millions d’années nous précédant, pourrait être imputée à un tel phénomène. 

Ci-dessous, un extrait du documentaire "L'Univers et ses mystères : l'étoile de la mort", expliquant en détais le phénomène : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité