Après avoir été le premier touriste à voler dans l’espace, le millionnaire américain Dennis Tito s’est lancé dans le projet ambitieux de trouver un couple de volontaires pour effectuer le tout premier voyage autour de la planète Mars. Plus de détails.

Un voyage inoubliable. Fort d’avoir été le tout premier touriste à pouvoir s’envoler dans l’espace, Dennis Tito veut désormais faire partager cette sensation à d’autres "M. et Mme Tout-le-Monde". Le millionnaire américain a en effet pour projet de lancer la toute première mission habitée autour de mars. Le périple devrait commencer en 2018 et durer 501 jours aller-retour. Pour mener à bien son projet, il souhaite ainsi recruter un couple de volontaires – de préférence un homme et une femme - d’âge moyen. "Ce périple historique de 501 jours, avec un survol de la planète rouge à moins de 160 km d'altitude, est possible grâce à un alignement planétaire rare qui se produit tous les cinq ans" et place la Terre et Mars à la plus courte distance a par ailleurs fait valoir le millionnaire américain de 72 ans. Celui-ci a également précisé que le vol coïncidera avec un cycle de faible activité solaire, ce qui permettrait une plus faible exposition aux radiations pour les deux membres de l’équipage.

De nombreuses contributions financières privéesLe financement d’une telle mission demeure cependant encore incertain. Mais si Dennis Tito n’a pas donné d’estimation du coût d’un tel projet, Robert Zubrin, le président de l’association privée Mars Society a estimé que cela pouvait atteindre les "un ou deux milliards de dollars". Une grande partie de ce coût devrait être pris en charge par des contributions privées. "Il s'agit d'une mission pour l'Amérique qui va générer du savoir, de l'expérience et un élan pour la prochaine grande ère de l'exploration spatiale (...) et inspirera la prochaine génération d'explorateurs", a également souligné le multimillionnaire.

Publicité
Pas de collaboration internationaleLe système consistera en un gros lanceur (ou capsule modifiée) et en un module habitable gonflable. Le premier sera ainsi propulsé hors de l’orbite terrestre avec une seul manœuvre pour se placer sur la trajectoire de la planète Rouge tandis que le second sera déployé après le lancement. La mission s'appuiera sur des technologies existantes et éprouvées de transport spatial, dérivées du secteur aérospatial privé, de la Nasa et de la Station spatiale internationale (ISS). "Avec le soutien de la Nasa et une équipe de partenaires industriels, nous entendons faire tout ce qui est possible pour tirer avantage de cette possibilité unique pour l'Amérique", a commenté Dennis Tito, qui veut mettre "à contribution les meilleurs cerveaux du secteur privé, du gouvernement et du monde universitaire (...) pour cette mission à bas coût". Une collaboration internationale est pour le moment complètement exclue de ce projet.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité