Une récente étude confirme la théorie selon laquelle l’extinction des dinosaures est due à la chute d’une météorite au Mexique.

C’est confirmé : le ciel leur est bien tombé sur la tête. Une étude publiée ce jeudi dans la revue américaine Science révèle que la chute d’une météorite de près de dix kilomètres de diamètre au Mexique est bel et bien à l’origine de la disparition des dinosaures et ce, il y a 66 millions d’années. Et alors que de précédents travaux avaient conclu que ce gigantesque impact avait bouleversé le climat terrestre quelque 300.000 ans avant l’extinction des dinosaures, la dernière étude réalisée sur le sujet montre qu’en réalité la météorite a touché la Terre "seulement" 33.000 ans avant la disparition de ces monstres, soit il y plus de 66.000.000 ans.

Des éruptions volcaniques en Inde"Nous avons montré que ces événements sont très proches, et de ce fait l'impact a clairement joué un rôle majeur dans l'extinction" des dinosaures, a commenté Paul Renne, un professeur à l'université Berkeley et principal auteur de cette étude. "Mais si l'impact a porté le coup fatal aux dinosaures, ça n'a probablement pas été le seul facteur", a-t-il ajouté citant de fortes variations climatiques durant le million d'années avant leur disparition, dont de longues périodes froides. Une série d'énormes éruptions volcaniques en Inde a été l'une des causes de cette variation du climat.

Publicité
Un cratère dans les CaraïbesLa première fois que l'extinction des dinosaures a été liée à la chute d'un astéroïde ou d'une comète remonte à 1980. Le professeur de sciences planétaires de l'université de Berkeley, Luis Alvarez, aujourd'hui décédé et son fils Walter sont à l’origine de cette théorie. L'impact de la météorite a formé un cratère de 177 kilomètres de largeur. Appelé Chicxulub, il se situe dans les Caraïbes au large des côtes du Mexique.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité