Il s’agit d’une découverte d’exception. Des fragments de météorites ramassés dans le désert marocain l’an dernier pourraient être originaires de Mercure. Une première sur la planète Terre.

Le ciel n’a pas encore livré tous ses mystères, mais beaucoup s’emploient à percer les plus intrigants d’entre eux. En avril 2012, Stefan Ralew, un chasseur de météorites allemand, ramasse dans le désert marocain 35 fragments de roches. Intrigué par leur couleur verte inhabituelle, essentiellement verte, il en envoie quelques échantillons à l’Université de Washington pour analyse. Les résultats seront dévoilés le mois prochain mais le mystère est en partie levé : il s’agit d’éclats de météorites en provenance de Mercure.

Une découverte unique et tout à fait exceptionnelle, puisque ce serait la première fois que l’on découvre de la roche mercurienne sur notre planète. Les cailloux que l’on trouve habituellement sur Terre proviennent généralement de Mars, ou encore de la ceinture d’astéroïde qui entoure notre système solaire. 

Publicité
Les analyses menées au laboratoire d’Anthony Irving ont révélé que les roches examinées ne contenaient quasiment pas de fer. C’est ce qui a mis les chercheurs sur la piste de Mercure, le sol de la planète étant presque dépourvu de fer, une caractéristique quasi unique au sein de notre système solaire. Pour confirmer que l’origine de ces fragments est bien la planète Mercure, il reste aux experts à comparer leur champ magnétique rémanent. Même si les morceaux de météorite ne provenaient que d’un astre proche de Mercure, sa découverte pourrait être synonyme de jackpot pour Stefan Ralew : selon le site Sky and telescope, il pourrait tirer de ces précieux cailloux pas moins de 5 000 dollars le gramme.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité