Martin Bouygues, PDG du groupe Bouygues Telecom, a déclaré "la guerre de l'internet fixe" à Xavier Niel, vice-président du groupe Iliad détenteur de Free dans une interview accordée jeudi au Figaro.

© AFP

Le PDG du groupe Bouygues, Martin Bouygues, a déclaré jeudi, dans une interview accordée au Figaro, qu'il "déclare la guerre de l'internet fixe" à Xaver Niel, le patron de Free. Pour ce faire il prévoit notamment de casser les prix pour réduire les marges de son concurrent.

L'homme fort de Bouygues Telecom a promis "une vraie rupture en 2014" grâce à des "technologies et des services innovants". Les abonnés d'internet fixes qui choisiront le service de Bouygues feront "150 euros d'économie par an, soit 12,5 euros par mois", a affirmé Martin Bouygues. Avant d'attaquer son concurrent : "Qui dit mieux? Que Xavier Niel fasse la même chose s'il en est capable!"

La mort d'un des quatre opérateurs selon Arnaud Montebourg

Martin Bouygues a par ailleurs assuré au Figaro que ses marges, en ce qui concerne l'internet fixe, étaient inférieures à 20% alors que celles de Free sont supérieures à 40%. Il a ensuite affirmé que le lancement de la téléphonie de quatrième génération (4G) a été "un vraie succès". Puis le PDG a rajouté : "nous franchirons le cap du premier million de clients dans quelques jours, (...) ce qui rend Free nerveux".

Publicité
De son côté le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a mis en garde jeudi dans un entretien diffusé sur RTL contre "une guerre des prix ravageuses". D'après le député de Saône-et-Loire, "il est possible que dans cette guerre des prix que nous ayons un mort et que finalement on se retrouve à trois opérateurs".

Xavier Niel se lance dans la 4G :