Lancée depuis Kourou (Guyane) ce mardi soir, Ariane 5 avait pour dernière mission de mettre en orbite l'ultime cargo européen. Ce dernier doit acheminer plusieurs tonnes de vivres aux occupants de la Station spatiale internationale (ISS).

"C'est à la fois le soixantième tir d'Ariane 5 réussi d'affilée, le 74ème en tout, et le cinquième et dernier lancement d'ATV", a déclaré la secrétaire d'Etat à la recherche, Geneviève Fioraso, en déplacement en Guyane. A 20 heures 47 ce mardi, la fusée Ariane 5, envoyée depuis l'agence spatiale européenne (ESA), a en effet fait trembler le sol kouroucien pour l'ultime opération de ravitaillement de la Station spatiale internationale (ISS) par un cargo d'approvisionnement européen.

La Station et ses occupants ne sont cependant pas appelés à être abandonnés à leur propre sort. A terme, des engins russes Progress ainsi que des cargos appartenant à des firmes privées américaines sous contrat avec la NASA assureront à leur tour le ravitaillement de l'ISS. L'agence spatiale européenne a dû, elle, cesser l'approvisionnement du vaisseau de recherches pour une nouvelle "aventure encore plus passionnante", d'après les propos de Jean-Jacques Dordain, directeur général de l'ESA, rapportés par l'AFP. Ainsi, pour sa dernière opération, ce sont plusieurs tonnes de nourriture et de biens qu'elle a envoyés dans l'espace.

 A lire aussi :Vie extraterrestre : la pollution des planètes pourrait prouver l'existence d'autres civilisations

6,6 tonnes de vivres acheminéesLes trois Russes, les deux Américains et l'unique Allemand à bord de la Station spatiale internationale devront encore patienter jusqu'au 12 août prochain pour recevoir l'ultime cargaison européenne. Ce sont 6,6 tonnes de frêt, plus lourde charge jamais envoyée en orbite, que les six hommes à bord doivent récupérer. En plus des 850 litres d'eau potable et des trois tonnes de carburant, 2,6 tonnes de denrées alimentaires, des vêtements et des équipements pour la recherche vont être réceptionnés.

Publicité
Et lorsque le cinquième et dernier cargo, appelé Georges Lemaître pour l'occasion, aura fini sa mission de six mois, il se détachera de l'ISS et repartira en direction de la Terre. Rempli des déchets non dangereux produits à bord de la Station, sa cargaison et lui se consumeront au contact de l'atmosphère terrestre.

Vidéo sur le même thème : Mise en orbite d'un satellite d'observation météo par Ariane 5