Il est désormais possible de s'offrir un vol en apesanteur à bord d'un Airbus A300 spécial pour la somme de 5.980 euros. Trois vols sont déjà prévus pour 2013.

Un voyage hors du commun. Le Centre national d'études spatiales (Cnes) a annoncé que des vols commerciaux en apesanteur sont en vente depuis mardi. Au prix de 5.980 euros, ils seront effectués à bord d'Airbus A300 et pourront accueillir à chaque fois 40 passagers. Ces derniers cumuleront 5 minutes d'apesanteur  -soit 15 paraboles - au cours d'un vol de près de 2h30. Le tout premier voyage est prévu pour le 15 mars prochain.

"Un résidu de sensation de poids"L'appareil qui effectuera ces vols est un A300 "Zéro-G" (pour "zéro gravité") appartenant  à la société aéronautique Novespace. Unique, cet avion était autrefois réservé à des projets scientifiques. Des voyages grand public seront désormais possible à bord de cet engin. Les passagers – uniquement des adultes – seront répartis en quatre groupes, chacun encadré par deux accompagnateurs. Des activités d'orientation, de positionnement ou des manipulations d'objets en mousse leur seront proposées tout au long du vol. La première parabole permettra d'atteindre la gravité martienne avec "un résidu de sensation de poids" (un tiers du poids), a expliqué l'astronaute Jean-François Clervoy, qui participera à l'expérience grand public. Elle sera suivie de deux paraboles lunaires (un sixième du poids), "la même sensation que d'être debout sur la Lune", puis de 12 paraboles en apesanteur. "Chacun a sa façon de décrire l'apesanteur", a par ailleurs estimé l'astronaute avant de confier: "J'aime la comparer à la sensation que le corps se vide de son poids".

Publicité
Lors du salon du Bourget qui s'est tenu en juin 2011, le directeur général de Novespace, l'ancien spationaute français Jean-François Clervoy avait annoncé que de tels vols allaient prochainement être commercialisés. Pour ce faire, il manquait alors l'autorisation de la Direction générale de l'aviation civile. Ce baptême de l'apesanteur est d'ores et déjà vendu aux Etats-Unis et en Russie par des sociétés privées.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :