Vidéos A la une
Invité de BFMTV, le porte-parole de la Fédération nationale des Taxis indépendants a affirmé mardi que son organisation était débordée par la base. "On ne dirige plus rien", a assuré André Cheguian, alors que cinq chauffeurs de taxi ont été placés ce mardi en garde à vue à Nice pour l'agression présumée d'un chauffeur UberPOP la semaine dernière. Autre violence suspectée à Lyon, où un client affirme avoir été agressé le week-end dernier par un chauffeur après qu'il a défendu le service Uber.
Publicité