Société
Ruiné après avoir été condamné à rembourser 404 millions d’euros, Bernard Tapie pourra compter sur le soutien de sa femme et de ses enfants dont il est très proche pour remonter la pente.
Politique
Ce mercredi, l’homme d’affaires Bernard Tapie a une nouvelle fois été mis en examen, cette fois pour "détournement de fonds publics". Cette mise en examen concerne l’arbitrage qui lui a accordé 405 millions d’euros dans son litige avec le Crédit lyonnais, à propos de la vente d'Adidas. En juin 2013, dans ce même dossier, il avait été mis en examen pour "escroquerie en bande organisée". Mais d’autres personnes sont visées par la justice dans cette affaire, notamment des personnalités politiques. Qui sont-elles ?
Vidéos à la une
La Cour d'appel de Paris a annulé mardi l'arbitrage controversé qui avait accordé 403 millions d'euros à Bernard Tapie en 2008 pour solder son vieux litige avec le Crédit Lyonnais. L'homme d'affaires devra donc rembourser la somme perçue. "L'effet juridique d'une rétractation c'est la restitution des sommes indûment perçues par le bénéficiaire. C'est une première victoire dans le rétablissement de ce qui aurait dû être dès le début", a indiqué Jean-Yves Garaud, avocat de l'EPFR. La Cour d'appel va reprendre le dossier pour une deuxième étape qui opposera le Consortium de réalisation, chargé de gérer le passif du Crédit lyonnais et Bernard Tapie.
Vidéos à la une
Hervé Témime, avocat de Bernard Tapie, répond aux questions de Ruth Elkrief sur Bernard Tapie, qui est de retour devant la justice. Quelles sont les décisions et la position de l'homme d'affaire,...
Vidéos à la une
Pour Eric Woerth, c'est la loi des séries judiciaires. L'occasion pour BFMTV de faire le point sur les différents dossiers dans lequel apparaît le nom de l'ancien ministre.
Vidéos à la une
Jean-Michel Baylet, président du Parti Radical de Gauche, évoque les affaires Cahuzac et Tapie. Sur la première, l'invité des GG est clair : "Personne ne savait rien". Si l'ancien ministre du budget se présentait aux municipales de 2014 "ça choquerait" Jean-Michel Baylet. Les Grandes Gueules est...
Vidéos à la une
Invité de CVR L’info mercredi, Jean-Jacques Urvoas a réagi à la saisie des biens de Bernard Tapie. Le président de la commission des Lois tient à le rappeler : "Il garde la jouissance de ses biens, il a simplement une interdiction de les vendre". Pour le professeur de droit "cette mesure...
Vidéos à la une
Une assurance vie à 21 millions d'Euros, une villa à Saint-Tropez à 48 millions d'Euros, les parts sociales de son hôtel particulier : c'est ce que la justice française a saisi à Bernard Tapie. Il a été mis en examen pour escroquerie en bande organisée dans le cadre de l'enquête sur l'arbitrage...
Vidéos à la une
Une partie des biens de Bernard Tapie a été saisie par la justice. Il est mis en examen dans l’affaire Adidas. M Lefèbvre
Vidéos Actu
Tapie était l'invité du 20h de France 2 pour y évoquer l'affaire de du Crédit Lyonnais. Il s'est très vite enflammé, estimant qu'il était vctime d'un complot.
Vidéos à la une
Invité du débat de "Parlement’Air", Thierry Mandon estime qu’"on baptise indument l’affaire Affaire Tapie" alors que "ce n’est pas l’affaire Tapie". "Je pense que ça va être l’affaire Guéant dans les prochains jours" a déclaré le porte-parole du groupe PS à l’Assemblée. "Laissez faire la justice"...
Vidéos à la une
Presse française, Mardi 25 juin. Au menu de la presse française ce matin, la passe d’armes entre Joao Manuel Barroso et Arnaud Montebourg, symptomatique du malaise entre Bruxelles et Paris, la garde à vue de Tapie, et la Centrafrique
Vidéos à la une
Invité de Serge Moati jeudi, François Bayrou revient sur l’arbitrage Tapie. "Ce n’est pas contre Bernard Tapie que j’en ai, c’est contre l’État. "C’est la première fois que l’État organise un détournement contre lui même". Dans quel but ? demande Serge Moati : "Croisement d’intérêts j’imagine"...
Vidéos à la une
Le gouvernement et la classe politique s'interrogent sur l'avenir de Stéphane Richard à la tête d'Orange, après sa mise en examen dans le cadre de l'affaire Tapie/Crédit lyonnais, mais les hommes d'affaires appelaient eux à la plus grande prudence. Nos chroniqueurs Philippe Tesson et Jean-Marie...
Vidéos à la une
Après s'etre porté partie civile, l'Etat va déposer dans les prochains jours un recours en révision contre l'arbitrage en faveur de Bernard Tapie. Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici est peu bavard sur le dossier, comme s'il ne voulait pas donner le sentiment d’exploiter une affaire de plus...

Pages

Publicité