Vidéos A la une
26 personnes sont mortes dans l'incendie d'un bus, à Taïwan. Le drame s'est déroulé sur une autoroute très fréquentée non loin de Tapei, la capitale. 24 touristes chinois ont trouvé la mort ainsi qu'un guide touristique et le conducteur. Selon les médias locaux, le feu aurait été provoqué par une perte de contrôle du bus couplée à un choc contre la glissière de l'autoroute.
Vidéos A la une
Accompagné de vents très violents dont les rafales frisent les 200 km/h, le supertyphon Nepartak s'abat sur Taïwan ce vendredi 8 juillet. Du jamais vu depuis plus d'un siècle. On déplore pour l'heure deux morts tandis que plus de 15.000 personnes ont dû être évacuées.
Vidéos A la une
Taïwan se prépare à l'arrivée d'un super-typhon, le premier de la saison. Baptisé par Nepartak, il s'accompagne de vents soufflant à environ 250 km/h et de pluies torrentielles. Les autorités ont procédé à des évacuations, notamment sur les îles très prisées des touristes. Une centaine de vols a été annulée, les écoles fermées. Les liaisons, par ferries, ont été suspendues, tous les bateaux de pêche ont été priés de rentrer au port. L'inquiétude règne : 'Oui, je suis inquiet, comme tout le monde, dit ce pêcheur. Tout ce qu'on se faire, c'est bien attacher nos bateaux.'' Selon les images satellites, le typhon a un rayon de 200 kilomètres et se déplace à une vitesse de 20 km/h. Il pourrait toucher d'abord la côte orientale de Taïwan aux premières heures, traverser l'île puis se diriger vers la Chine, qui vient d'être frappée par des inondations meurtrières. 35.000 soldats se tiennent prêts à intervenir. Les pluies torrentielles annoncées font craindre des glissements de terrain, notamment dans les zones montagneuses. L'an passé, un typhon similaire à Taïwan avait fait 3 morts et plus de 300 blessés. Avec AFP
Vidéos A la une
Les autorités taïwanaises ont annulé jeudi une centaine de vols et fermé des écoles à l'approche du super-typhon Nepartak, la première tempête majeure de la saison qui a déjà entraîné l'évacuation de milliers de touristes. Nepartak se dirige vers les comtés orientaux de Hualien et Taitung, qu'il devrait toucher vendredi. Il est accompagné de vents soufflant jusqu'à 245 km/h, a expliqué le Bureau central météorologique de Taïwan. Des pluies torrentielles devraient s'abattre sur l'ensemble de l'île tandis que les régions montagneuses devraient recevoir jusqu'à 600 millimètres de précipitations.
Magazine
Sur l'île asiatique, un salon de coiffure pour animaux fait des coupes à couper le souffle. Découvrez les plus insolites en images. 
Vidéos Argent/Bourse
Ce jeudi 26 mai 2016, Patricio Sarmiento nous fait découvrir son métier de designer et de commissaire des expositions consacrées à Taïwan au D'DAYS. Ce Festival du design se tient à Paris du 30 mai au 5 juin. Cette 16ème édition met à l'honneur les expositions consacrées à Taïwan. Le musée recevra alors dans ses murs une programmation volontairement décloisonnée, au croisement des disciplines créatives et des pratiques quotidiennes, avec des acteurs reconnus et émergents. - Goûts de Luxe Paris, présenté par Karine Vergniol, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Jeudi matin, un séisme de magnitude 6.2 sur l'échelle de Richter a secoué les eaux au large de Yilan. Si aucune victime n'est à déplorer, les transports en commun ont été temporairement interrompus et des pannes de courant, constatées dans différentes régions. Crédit : CCTV//Reuters
Vidéos Argent/Bourse
Rien ne va plus chez Sharp. L'ancien fleuron japonais de l'électronique a creusé ses pertes sur l'exercice achevé fin mars à 256 milliards de yen soit 2 milliard d'euros. Son chiffre d'affaires a lui chuté de 11,7%, alors que les téléviseurs, smartphones et autres purificateurs d'air se sont mal vendus. La bonne tenue des ventes de copieurs multifonction n'a pas suffi à sauver le bilan. Endetté et à court de liquidités, Sharp est en train de passer sous la coupe du Taïwanais Hon Hai - comprenez Foxconn. Il a supprimé 6000 emplois depuis 2012 et pourrait encore se séparer de 3.000 salariés.
Vidéos A la une
À Taïwan, des archéologues ont découvert un fossile humain vieux de quelque 4.800 ans, c'est-à-dire de l'ère néolithique. On y distingue le squelette d'une femme qui a le visage tourné vers son bébé. Il s'agit de la plus ancienne trace de vie humaine retrouvée sur l'île.
Vidéos A la une
La police kényane avait expulsé la semaine dernière vers Pékin 45 citoyens taïwanais soupçonnés d'être impliqués dans une vaste fraude téléphonique, selon l'agence Chine nouvelle. Les autorités de l'île de Taïwan, furieuses, avaient assuré que plusieurs de ces personnes avaient pourtant été innocentées par la justice du pays africain, et ont accusé Pékin d'avoir "enlevé" leurs ressortissants. Détails.
Vidéos Insolite
A Taiwan, deux scooters s'accrochent. Un conducteur décide de régler ses comptes avec un bâton.
Vidéos A la une
La Chine a déployé des missiles sol-air sur une île disputée en mer de Chine méridionale, ont assuré les autorités taïwanaises mercredi, Pékin soulignant avoir le droit de construire des systèmes d''autodéfense' dans cette région stratégique. Le ministre taïwanais de la Défense a confirmé l'existence du dispositif après qu'un reportage de la chaîne américaine Fox News a fait état de l'arrivée de lance-missiles sur l'île de Woody (appelée 'Yongxing', en chinois), dans l'archipel des Paracels. Une annonce qui intervient au lendemain d'un appel de Barack Obama à des 'mesures tangibles' afin de réduire les tensions dans la zone. La Chine contrôle depuis les années 1970 l'ensemble de l'archipel des Paracels ('Xisha'), également revendiqué par le Vietnam et Taïwan. Mais les tensions dans la région - par laquelle transite un tiers des cargaisons mondiales de pétrole - se sont exacerbées depuis la transformation par Pékin de récifs disputés de l'archipel des Spratleys, plus au sud, en îles artificielles capables d'accueillir des installations militaires. Fox News a affirmé mardi que des images satellites montraient la présence de deux batteries de huit lanceurs de missiles sol-air et d'un système radar sur Woody, principale île des Paracels. 'Le ministère de la Défense a pris connaissance d'un système de défense aérienne déployé par les Communistes chinois sur l'île de Yongxing', a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère taïwanais de la Défense. Le ministère n'a pas précisé à quel moment a été faite cette découverte, signalant simplement avoir remarqué l'installation 'depuis un moment'. De son côté, le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi n'a pas explicitement démenti le déploiement des missiles, mais a appelé la presse à 'porter (son) attention davantage sur les phares que nous avons construit sur certaines îles et récifs en mer de Chine méridionale'. 'Les installations d'autodéfense que la Chine a construit sur les îles (...) sont cohérentes avec le droit qu'a la Chine d'assurer sa protection et sa défense, dans le cadre du droit international', a déclaré le ministre
Vidéos A la une
A Taiwan, les opérations de sauvetage sont désormais terminées, une semaine après le séisme. C'est le maire de Tainan, la ville la plus touchée, qui a annoncé ce samedi la fin des recherches. Ce tremblement de terre qui s'est produit samedi dernier (voir ici) a fait 114 morts au total. Les corps de nombreuses victimes ont été retirés des décombres ce samedi. Il n'y avait plus d'espoir de retrouver des survivants. Séisme à Taïwan: les corps de plus de 100 personnes retirés d'un complexe résidentiel https://t.co/AsaaZcjfvJ #AFP pic.twitter.com/HzSVesFzRx- Agence France-Presse (@afpfr) 13 Février 2016 Lors des opérations de secours, les pompiers ont réussi à sauver 175 personnes, a souligné William Lai, le maire de Tainan, qui a précisé qu'une centaine avaient dû être hospitalisées. La quasi-totalité des victimes habitaient dans un complexe de 16 étages qui s'est effondré au moment du séisme. Certaines sources affirment que l'édifice présentait des défauts de construction. Une enquête est en cours pour déterminer la responsabilité du promoteur immobilier. Plusieurs prières organisées par des moines bouddhistes et taoïstes se sont tenues ce vendredi en Chine pour honorer la mémoire des victimes.
Vidéos A la une
Pourquoi ces immeubles de seize étages ont-ils été les seuls à s'effondrer lors du séisme ? C'est à cette question que les autorités de Taïwan tentent de répondre, quatre jours après le tremblement de terre qui a fait au moins quarante morts à Taïnan. Le promoteur immobilier et deux de ses employés ont été interpellés ce mardi pour être interrogés. Ils pourraient être mis en examen pour homicide par négligence si leur responsabilité est avérée. La piètre qualité des matériaux de construction est mise en cause. Du polystyrène a été découvert dans les poutres de soutien, mélangé à du béton. Des témoins cités par l'agence Reuters auraient également vu des bidons d'huile dans les cavités murales. Les secours sont eux, toujours à pied d'oeuvre. Ils ont sorti quatre survivants des décombres lundi. Mais une centaine de personnes seraient toujours prises au piège de cette immense cage de ferraille et de béton.
Vidéos A la une
À Taïwan, trois personnes, dont une filette de huit ans, ont été extraites vivantes des décombres, plus de 48 heures après le séisme qui a frappé le sud de l'île, entraînant l'effondrement d'un complexe résidentiel. Le bilan à ce stade fait état de 37 morts, mais les autorités redoutent qu'il y ait trois fois plus de victimes. Des dizaines de personnes sont, en effet, encore coincées sous les décombres. Une femme a été retrouvée vivante sous le corps sans vie de son mari. Non loin, gisait son enfant de deux ans, également décédé. 'Nous avions entendu des signes de vie dans cette zone, quand nous avions commencé à creusé le soir du tremblement de terre', explique ce secouriste. Le séisme a frappé la ville de Tainan dans le sud de l'île. Le président taïwanais s'est rendu sur place. Il a appelé à un renforcement des mesures de sécurité pour mieux protéger les bâtiments face aux tremblements de terre. 'La gestion des chantiers devra être améliorée dans un avenir proche, a déclaré Ma Ying Jeou, qui arrive en fin de mandat. Un avis partagé par la présidente nouvellement élue de Taïwan, Tsai Ing-wen, qui s'est rendue également au chevet des blessés. Une enquête a été ouverte pour déterminer si le complexe qui s'est effondré ne présentait pas de défauts de construction. Certains résidents ont évoqué des manquements en matière de sécurité et une piètre qualité des matériaux utilisés.
Vidéos A la une
Depuis le tremblement de terre qui a frappé Taïwan samedi, les équipes se relaient pour tenter de retrouver des survivants. À Tainan, deux immeubles se sont effondrés et ont écrasé deux autres bâtiments. Il faudrait huit à dix heures pour sauver une personne coincée sous les décombres. 250 ont été retrouvées, mais il en resteraient plusieurs centaines. Le dernier bilan du séisme fait état de 31 morts, dont 29 dans ces seuls immeubles.
Vidéos A la une
La course contre la montre est engagée à Tainan, dans le sud de Taïwan, meurtri par un séisme samedi matin. Les secours tentent de retrouver quelque 120 personnes ensevelies sous les décombres d'un ensemble d'immeubles qui se sont effondrés. Les derniers bilans oscillent entre 26 et 28 personnes tuées. Taiwan rescuers race to save 120 buried by quake: Rescuers raced Sunday to free more than 120 people buried un... https://t.co/Lr7PZQR6cW- Mwananchi (@MwananchiOnline) February 7, 2016 Death toll from Taiwan earthquake rises to 28 https://t.co/b4QewacotK pic.twitter.com/n5iAvKZXIa- Wall Street Journal (@WSJ) February 7, 2016 Une petite fille de six mois a pu être sauvée après avoir été prisonnière des débris pendant trente heures. Une mère est sans nouvelles de son fils de vingt ans. Elle se refuse à le croire mort. 'C'est quelqu'un de super, dit-elle en larmes. Il pense toujours à moi, à moi qui ne suis pas en couple et à qui personne ne prête attention. Il me fait toujours promettre de prendre soin de moi.' En tout, les secouristes ont pu sauver plus de 250 personnes au moyen de grues, d'échelles et de chiens renifleurs. Ils exhortent les survivants prisonniers des décombres à tenir bon pendant qu'ils essaient de les atteindre. Une enquête a été ouverte après des critiques sur de possibles manquements aux normes de sécurité.
Vidéos A la une
À Taïwan, la survie des personnes encore ensevelies sous les décombres n'est plus qu'une question d'heures. Au lendemain du puissant séisme qui a provoqué l'effondrement de quatre immeubles, au moins 120 personnes sont encore prises au piège. Les équipes de sauvetages doivent mener des recherches délicates pour éviter tout effondrement des gravats. Une enquête a été ouverte pour défaut de construction.
Vidéos A la une
Au moins 130 personnes sont toujours bloquées dans les décombres des immeubles qui se sont effondrés pendant un séisme à Taïwan samedi matin. Les services de secours l'ont reconnu ce matin. A mesure que les heures passent, retrouver des survivants est de plus en plus difficile. Les quantités de béton à déblayer et creuser sont énormes : 'Au neuvième étage du bâtiment B nous avons trouvé un homme survivant, raconte un capitaine secouriste. Il a été enterré quand le mur s'est effondré. En ce moment nous sommes en train de creuser les débris, nous avons ouvert le mur, et nous sommes en train de creuser en deux endroits'. D'après les archives locales, environ 260 personnes habitaient cet ensemble mais les autorités estiment que plus 300 personnes se trouvaient là au moment du séisme, en raison de l'approche des festivités du Nouvel An. 'Nous avons deux appartements aux sixième et huitième étage, témoigne un survivant, cela signifie que nos proches se trouvent au plus profond des débris. Et ils ne sont pas la priorité des secouristes, on le sait et on peut le comprendre, mais nous sommes très anxieux'. Plus de 250 personnes ont été secourues, mais de nouveaux corps ont aussi été sortis des bâtiments effondrés, et le bilan officiel restait ce matin de 18 morts.
Vidéos A la une
Les recherches se poursuivent à Taïwan suite au séisme qui a frappé le sud de l'île dans la nuit de vendredi à samedi. Une centaine de personnes est toujours coincée sous les décombres. Le bilan de la catastrophe se porte pour l'instant à 18 morts.
Vidéos A la une
Un séisme a frappé samedi matin la ville taiwanaise de Tainan. Des immeubles se sont effondrés, tuant 14 personnes et piégeant des dizaines d'autre sous les gravats. Toute la nuit, les équipes tenteront de sauver les 150 personnes restées coincées.
Vidéos A la une
Retrouvez les titres du 20 heures du 6 février 2016
Vidéos A la une
Au moins 13 personnes sont mortes, dans la nuit de vendredi à samedi, après un séisme de magnitude 6,4 qui a frappé le sud de Taïwan. Les secours continuent de chercher des survivants dans les décombres d'un immeuble de 16 étages.
Vidéos A la une
Dans la nuit de vendredi à samedi, une violente secousse a surpris les taïwanais dans leur sommeil. Un ensemble d'immeubles de 17 étages dans la ville de Tainan s'est effondré, emportant avec lui de très nombreuses victimes et un centre médicalisé pour nourrissons.
Vidéos A la une
Dans la nuit de vendredi à samedi, un séisme d'une puissance de 6.4 sur l'échelle de Richter a brutalement réveillé les habitants de la ville taïwanaise de Tainan. Les secouristes ont réussi à évacuer plus de 220 survivants. Aujourd'hui, la question du défaut de construction se pose publiquement après l'effondrement d'un ensemble d'immeubles de dix-sept étages, abritant notamment un centre médicalisé pour les nourrissons.
Vidéos A la une
Le bilan du séisme qui a secoué le sud de Taïwan ce samedi s'est alourdi. On déplorerait au moins huit morts d'après l'agence Reuters. La plupart de ces victimes ont été tuées dans l'effondrement d'une tour de 17 étages dans la ville de Tainan. Trois autres immeubles du même ensemble se sont également écroulés. Une trentaine de personnes seraient encore prisonnières de l'amas de béton, de poutres et de verre brisé. Séisme de magnitude 6,4 dans le sud de Taïwan, plusieurs effondrements d'immeubles https://t.co/mzL819S2FO #AFP pic.twitter.com/lq6hDa2GEI- Agence France-Presse (@afpfr) 6 Février 2016 Parmi les personnes tuées se trouve un nourrisson de dix jours. Violent séisme à Taïwan : un bébé miraculeusement extrait des décombres https://t.co/yXG4qy6oIO pic.twitter.com/MSvcAnrBJA- MYTF1News (@MYTF1News) 6 Février 2016 400 militaires ont été appelés en renfort. Une centaine de personnes environ ont été hospitalisées. 'Les secouristes ont progressé étage par étage, témoigne une rescapée. Ils nous ont demandé d'escalader mais j'ai dit que mes enfants étaient trop petits pour le faire. Ils ont donc creusé un plus grand trou. A ce moment là, un secouriste a fait de son mieux pour escalader et a sorti les enfants de là. Puis, je suis parvenue moi-même à sortir.' Le président Ma Ying-Jeou s'est rendu dans un centre d'urgence et un hôpital. L'île de Taïwan est régulièrement touchée par des tremblements de terre car elle est proche de la jonction entre deux plaques tectoniques. (function(d, s, id) (document, 'script', 'facebook-jssdk'));[THE LATEST PICTURES]A powerful earthquake has toppled a 17-storey apartment block in southern Taiwan, killing at least five people, including a 10-year-old girl. It triggered frantic efforts to rescue about 35 people feared trapped inside. (photos: REUTERS)Posted by euronews on Saturday, 6 February 2016
Vidéos A la une
Plusieurs immeubles se sont effondrés après un séisme dans le sud de Taïwan ce vendredi. Les autorités ne déploraient en fin de nuit que trois victimes mais plusieurs dizaines de personnes se trouvaient à l'intérieur de ce building d'au moins dix étages dans la ville de Tainan quand il s'est écroulé. Les équipes de secours ont déclaré avoir sorti plus de 120 personnes des décombres. La magnitude du tremblement de terre a été mesurée à 6.4 sur l'échelle de Richter. Taïwan, proche de la jonction entre deux plaques tectoniques, est régulièrement touchée par des séismes.
Vidéos A la une
Au moins 7 morts et 300 blessés sont comptés ce samedi à la suite d'un violent séisme à Taïwan. La secousse de 6,4 sur l'échelle de Richter a provoqué l'effondrement de plusieurs immeubles. Sur place, les secours sont à pied d'oeuvre tenter d'extirper des décombres les survivants. La Chine a apporté son aide.
International
Un séisme de magnitude 6,4 a frappé Taïwan samedi matin. Plusieurs personnes ont été tuées et plus de 300 blessées.   
Vidéos A la une
À Taïwan, un violent séisme a provoqué la mort de cinq personnes, dont un nourrisson de 10 jours. Trois-cents blessés sont également recensés. La secousse de 6,4 sur l'échelle de Richter a entraîné l'effondrement de quatre immeubles.

Pages

Publicité