Vidéos Argent/Bourse
Avec: Robert Rochefort, eurodéputé MoDem. Lora Verheecke, chargée de campagne et de recherche à l'ONG Corporate Europe Observatory. Et Charles de Marcilly, responsable à Bruxelles de la Fondation Robert Schuman. - 500 millions d'Européens, du samedi 28 mai 2016, présenté par Yann-Antony Noghès, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Les grandes orientations de la candidature de la France à l'Exposition universelle 2025 ont été présentées hier. Avec cette candidature, le pays affiche ses ambitions. En effet, le projet porté par ExpoFrance 2025 propose d'utiliser l'ensemble du territoire pour y installer un "village global" dans le Grand Paris. Selon Pascal Lamy, ce projet aidera la France à se réveiller et lui redonnera le goût de l'avenir. - Avec: Pascal Lamy, ancien directeur général de l'Organisation mondiale du commerce. - 12h l'heure H, du mercredi 4 mai 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Nicolas Dupont-Aignan, invité ce mardi de BFM Story sur BFMTV, a estimé que le refus de François Hollande de signer le Tafta pour l'instant est "un non de façade". "En vérité, c'est un non tactique, politicien, pour rassurer avant 2017", a-t-il accusé. Selon le président de Debout la France, François Hollande "continue à faire confiance aux négociateurs de l'Union européenne qui négocient en secret et sont en train de vendre l'Europe aux Etats-Unis". "Je ne veux pas que mon pays deviennent l'esclave à la fois des Etats-Unis, de la Chine, et de la Turquie sur l'autre affaire", s'est emporté Nicolas Dupont-Aignan, évoquant la suppression des visas pour les voyageurs en provenance de la Turquie.
Vidéos A la une
Lors de sa visite à Hanovre hier, Barack Obama a fait la promotion du Tafta, le projet d'accord de libre-échange entre l'UE et l'USA. Le président américain espère que ce traité aboutira avant son départ de la Maison-Blanche. Le Tafta sera mis en place sauf si François Hollande décide de s'y opposer. La France n'a aucun intérêt à rester dans les négociations car il n'y a pas de réciprocité. L'Amérique veut que nous ouvrions tous nos marchés alors qu'ils ne veulent rien ouvrir à l'UE. Apolline de Malherbe estime que François Hollande, lui, a tout à gagner à dire stop au Tafta. Ce serait à la fois un message de gauche et un message sur ce que l'on attend de l'Europe, ajoute-t-elle. - Bourdin Direct, du lundi 25 avril 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
Direction Erstal en Belgique, petite ville qui a réussi à faire plier l'industrie agro-alimentaire. Depuis plusieurs mois les grandes surfaces donnent leurs invendus aux associations d'aides aux plus démunis. Un exemple peut-être pour la France, qui cherche à légiférer sur la question. C'est l'objet du reportage de la semaine dans "Europe Hebdo". Invité pour en parler : Marc Tarabella, député européen du groupe S&D (Belgique) Le traité transatlantique, dit TTIP ou TAFTA, est de retour dans l'actualité européenne. Cette semaine se déroule le 11e round entre les Etats-Unis et l'UE, pour un accord qui n'en finit plus d'inquiéter politiques et société civile. Le projet est-il mort-né ? Reportage et débat. Invités pour en débattre : - Pascal Durand, député européen du groupe des Verts (France) - Sylvie Goulard, députée européenne du groupe ADLE (France)
Vidéos A la une
Le traité transatlantique (TAFTA) s'invite vendredi dans l'hémicycle, lors de l'examen en séance publique du projet de loi Macron. Ce traité de libre-échange actuellement négocié entre l'Europe et les États-Unis est critiqué car certains estiment qu'il pourrait notamment entraîner une baisse des normes sanitaires, environnementales ou culturelles européennes. Thierry Mariani, le député UMP des Français de l'étranger, critique les conditions dans lesquelles est actuellement négocié ce traité : "Sur ce texte fondamental, les députés français sont totalement dépouillés." L'élu dénonce le "système européen" dans lequel un "commissaire négocie" et où les députés peuvent seulement "consulter un texte sans prendre de notes, de photos". "C'est tout juste si on a droit de le lire", s'agace-t-il. Jean-Frédéric Poisson, le député UMP des Yvelines, estime pour sa part qu'un référendum est nécessaire sur ce texte. L'élu regrette que "le Parlement national ne soit pas saisi régulièrement de cette question". Maxence Kagni
Vidéos A la une
Rocard, Alevêque, Charb... 100 personnalités disent "non" au traité Transatlantique dit "de libre-échange" et négocié actuellement très discrètement entre Bruxelles et les Américains et ce, depuis l'été 2013. Bourdin Direct est une émission d'information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l'actualité.
Vidéos A la une
Le traité transtlantique de libre échange négocié entre Bruxelles et les États-Unis s'est invité dans la campagne des européennes. Il a suscité l'inquiétude du Front de gauche, qui a déposé une proposition de résolution examinée aujourd'hui à l'Assemblée dans le but de suspendre les discussions. Le texte édulcoré en commission par les socialistes a été voté sans les communistes. Elsa Mondin-Gava
Vidéos A la une
Le traité de libre-échange économique s'invite dans la campagne des élections européennes. Bruxelles négocie en ce moment un accord controversé avec les Etats-Unis. Le groupe GDR souhaitait présenter à l'Assemblée une proposition de loi ayant pour but de stopper les négociations... en vain. Katia Gilder
Vidéos A la une
La secrétaire d'Etat au commerce extérieur, Fleur Pellerin a concédé mardi un manque de croissance dans les négociations sur le traité transatlantique entre l'UE et les USA. Elle était interrogée par la députée PS Seybah Dagoma qui dénonçait une "grande opacité".
Publicité