Revue du web
Des proches devant l'hôpital al-Razi à Alep après les tirs et les salves de roquettes des rebelles sur les quartiers ouest d'Alep, le 3 novembre 2016
Avec AFP : Une
Une nouvelle "pause humanitaire" décrétée par la Russie, allié du régime syrien, devait entrer en vigueur vendredi matin dans la métropole divisée d'Alep, mais elle risque encore une fois de ne pas donner de résultat d'autant plus qu'elle a été décrétée pour 10 heures seulement.
Publicité