Vidéos A la une
A la suite des revendications de l'Association de chauffeurs qui travaillent pour des applications, le conseil municipal de Seattle vote ce lundi soir une loi pour autoriser les chauffeurs de Uber et de Lyft à se syndiquer. Un syndicat qui leur permettrait de négocier leur commission ou leurs conditions de travail. - Avec: Jean-Bernard Cadier, correspondant BFM Business à New York. - Tech & Co, du lundi 14 décembre 2015, présenté par Sébastien Couasnon, sur BFM Business.
Publicité