Vidéos Alaune
Interrogé à propos des blocages dans les raffineries par des opposants de la loi Travail ce lundi sur BFMTV et RMC, Florian Philippot s'est refusé à prendre position quant à la légitimité de leurs actions. "Je ne suis pas un responsable syndical mais un responsable politique", s'est justifié le vice-président du Front national, disant comprendre la colère des travailleurs mais aussi celle des usagers qui pâtissent de ces grèves. "Vous avez peut-être l'habitude de recevoir tous les matins des gens qui ont zéro conviction, moi j'en ai", a-t-il tempêté après avoir été titillé à plusieurs reprises par Jean-Jacques Bourdin. "Je ne condamne pas une action syndicale", a-t-il assuré, imputant toute le responsabilité "de la situation dans le pays" à l'action politique du gouvernement.
Publicité