Vidéos A la une
Le juge de l'expropriation du TGI de Nantes a décidé lundi l'expulsion des derniers occupants historiques des terrains prévus pour accueillir le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, mais en accordant un délai à huit des onze familles et sans assortir sa décision de contrainte financière. "En deux mois on ne peut pas déménager une ferme, faut être réaliste", a réagi Sylvain Fresneau producteur laitier.
Publicité