Magazine auto
Plusieurs milliers de suspensions de permis décidées par les préfets pourraient être jugées comme irrégulières. En cause, une faille juridique qui permettrait aux automobilistes fautifs d’annuler cette décision.
Publicité