Vidéos à la une
Plus de 350 surveillants pénitentiaires ont bloqué, ce mardi matin durant quelques heures, la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis, dans l'Essonne. Ils ont protesté contre la récente agression de six gardiens dans cette prison minée par la surpopulation carcérale et le manque de personnels. Interrogé à ce sujet sur BFMTV, le candidat NPA à l'élection présidentielle Philippe Poutou s'est exprimé en faveur d'une réduction massive du nombre de détenus. "Certains sont en prison suite à des altercations avec la police. C'est complètement anormal. Donc, nous, on pense qu'il faut vider les prisons en grande partie", a-t-il assuré.
Vidéos Argent/Bourse
Le nombre de détenus dans les prisons a atteint un nouveau record en juillet. 69 375 personnes ont été incarcérées pour 58 311 places "opérationnelles", soit une croissance de 1,2% sur un mois et de 3,8% sur un an. Parmi ces prisonniers, 1 648 étaient installés directement sur des matelas posés au sol. En mars dernier, la France était pointée du doigt comme l'un des mauvais élèves en matière de surpopulation carcérale. Par ailleurs, elle se voit régulièrement rappelée à l'ordre par la Cour européenne des droits de l'Homme pour "traitements dégradants" des détenus. - Avec: Elisabeth Pochon, députée PS de Seine-Saint-Denis. - 18h l'heure H, du mardi 19 juillet 2016, présenté par David Dauba, sur BFM Business.
Vidéos à la une
La France fait face à une surpopulation carcérale, un phénomène qui déstabilise toute la chaîne pénale. Il faut que ça change, insiste Thomas Guénolé, qui précise que les prisons françaises sont actuellement en état de crise humanitaire. Afin de désengorger les géôles surpeuplées, il faut une grande grâce présidentielle pour tous les détenus coupables de petits délits, affirme-t-il. - Bourdin Direct, du lundi 19 octobre 2015, sur RMC.
Vidéos à la une
La surpopulation carcérale est un problème récurrent que dénonce la nouvelle contrôleure générale des prisons. Son prédécesseur s'alarmait déjà du phénomène. Dans son rapport annuel, Adeline Hazan comptabilise 10.000 détenus de plus que le nombre de places disponibles. Si la loi prévoit pourtant un droit à l'encellulement individuel, l'application de cette règle ne sera valable qu'en 2020, en raison d'un moratoire voté fin 2014.
Vidéos à la une
Adeline Hazan, contrôleur général des prisons relance l'idée d'un numerus clausus dans les prisons pour limiter la surpopulation carcérale. "Efficace" ou "irresponsable", l'idée fait débat. Bourdin Direct est une émission d'information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l'actualité.
Publicité