Vidéos A la une
Le ministère de la Santé a décidé, depuis l'année dernière, de tester la vente de médicament à l'unité, afin de limiter la surconsommation et de faire faire des économies à l'assurance maladie. Les professionnels de santé contestent cette hypothèse. "Le déconditionnement a un coût, c'est du temps. Il a été calculé que c'est au moins un préparateur de plus par officine, sinon deux", a défendu Jean-Jacques Zambrowski, médecin-hospitalier et économiste de la santé.
Vidéos Argent/Bourse
Dans ce reportage à retrouver sur http://www.news-assurances.com, la rédaction de News Assurances s'est intéressé à un phénomène de surconsommation récurrent en période de fêtes:...
Publicité