Vidéos A la une
Alors qu'à la SNCF, la direction et les syndicats ont entamé les négociations, SUD-rail et la CGT décident de poursuivre la grève. D'après Hervé Gattegno, l'opinion constate que ceux qui mènent ce mouvement sont vus comme des défenseurs de l'intérêt particulier. Le statut des cheminots n'a jamais été menacé par la loi Travail. Grève des ferroviaires, inondations, avec l'arrivée de l'Euro de football 2016 ... tous ces faits sont injustes. A force de surenchère, la CGT a peut-être obtenu quelque chose mais elle a fait dérailler son propre mouvement. - Bourdin Direct, du mardi 7 juin 2016, sur RMC.
Vidéos Argent/Bourse
Pour peser sur les négociations, les trois syndicats représentatifs de la SNCF (CGT, UNSA et SUD) menacent d'une grève reconductible dès mardi soir. La CGT-Cheminots et SUD-Rail y ont joint la revendication du retrait de la loi travail. La CFDT a, quant à elle, annoncé dans la foulée lever son préavis. Alors, pourquoi l'Unsa a-t-il décidé de maintenir son appel à la grève, malgré les nouvelles propositions pour réorganiser le travail des cheminots ? - Éléments de réponse avec Luc Bérille, secrétaire général de l'UNSA. - 18h l'heure H, du lundi 30 mai 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Interview de Julien Lassalle, secrétaire général du syndicat Sud-Rail en Midi-Pyrénées, sur la reconduction de la grève par les contrôleurs de la SNCF de Toulouse, contre la réforme ferroviaire.
Vidéos A la une
"Nous ne voulons pas être une monnaie d'échange entre le gouvernement et les syndicats, nous voulons être actifs dans ce conflit", expliquait mardi Mathieu Gouttefangeas, de l'association des usagers de la ligne Lyon-Saint-Etienne. Le moyen d'action, dont la portée est surtout symbolique, consiste à ne pas présenter, voire ne pas composter son billet.
Vidéos A la une
Avec un taux de grévistes de 14% mardi, en baisse, les agents de la SNCF sont loin de tous participer au mouvement de grève contre la réforme ferroviaire, qui dure depuis maintenant une semaine. Intimidations, menaces, stigmatisation pouvant courir sur plusieurs années, certains responsables syndicaux qui ont signé l'accord, notamment à la CFDT et L'Unsa, demandent à la direction de prendre en charge la protection des non-grévistes.
Vidéos A la une
Ce mardi, près de 200 cheminots et militants affiliés aux syndicats CGT et SUD-Rail ont défilé dans les rues de Lille contre la réforme ferroviaire. Après avoir manifesté devant la gare Lille-Flandres, ils ont occupé le hall de l'hôtel de ville pendant une heure, afin de demander le soutien de la maire PS Martine Aubry, occasionnant des échauffourées avec la police.
Vidéos A la une
Lors de l'Assemblée générale, la grève nationale, lancée par quatre syndicats de cheminots, a été reconduite pour 24 heures. Vendredi matin, les cheminots avaient investi les voies: ils ont bloqué un poste d'aiguillage, à la Gare de Lyon, pendant une heure afin d'empêcher la circulation des trains. Manuel Valls, le Premier ministre, et François Hollande, le président de la République ont appelé à la fin du mouvement.
Vidéos A la une
Thomas Misrachi reçoit Marc Bacuher, secrétaire général de l'UNSA-cheminots qui revient sur l'appel de la CGT-cheminots et SUD-Rail à "poursuivre et amplifier" le mouvement. Il estime que la grève est l'ultime moyen en cas d'échec du dialogue social.
Vidéos A la une
Thierry Nier, porte-parole de la CGT-cheminots, répond aux questions de Thomas Misrachi sur le maintien de la grève à la SNCF. Les deux syndicats ont appelés ce jeudi 12 juin à "poursuivre et amplifier" le mouvement entamé mardi. Ils protestent contre le projet de réforme ferroviaire qui sera examiné à partir du 17 juin au Parlement.
Vidéos A la une
Sud-Rail, troisième syndicat à la SNCF, a quitté jeudi la réunion organisée par le secrétaire d'Etat aux transports, Frédéric Cuvillier, pour mettre fin à la grève des cheminots. "Nous avons décidé de quitter la table. Hier, nous avions reposé à nouveau nos revendications. Il essaie de mettre un ruban autour du paquet mais la loi reste toujours la même", a expliqué Nathalie Bonnet, représentante du Sud-Rail.
Publicité