Vidéos A la une
Anthony Morel présente dans sa chronique Culture Geek des moyens de triche de plus en plus sophistiqués et discrets. Fini les feuilles pliées en 12 cachées au fond de la trousse, ça fait bien longtemps que les tricheurs de tout poil ont compris l'atout que représentent les technologies. Particulièrement surveillées cette année, les smartwatches, ces montres intelligentes, sortes de mini ordinateurs montés sur poignet, munies d'un espace mémoire, on peut facilement y stocker des notes de cours.... ou s'en servir pour naviguer discrètement sur internet. Les plus téméraires s'en serviront pour prendre en photo la feuille d'examen et l'envoyer à un complice à l'extérieur, qui pourra leur renvoyer les réponses par mail. Demain, on peut même imaginer se servir des lunettes, type Google glass, qui permettront d'afficher des fiches de cours directement sur le verre sans que personne ne s'en rende compte. Sur internet, de nombreux sites proposent des "kits espion", qui peuvent aussi bien servir à un détective privé en filature qu'à un tricheur professionnel. Parmi les produits stars, les oreillettes, quasi invisibles, qu'on peut relier à un lecteur mp3, un smartphone, ou même à un stylo bluetooth. Des objets qui permettent de communiquer avec l'extérieur, ou plus simplement d'écouter discrètement des notes de cours, préalablement enregistrées au micro.
Publicité