Revue du web
Avec Atlantico
Alors que le porte-parole du gouvernement, Stéphane le Foll, a dû préciser ce mercredi que le gouvernement était à l’œuvre, une telle déclaration annonce en substance la fin de quinquennat fantôme que beaucoup redoutaient, la présidentielle étant déjà dans tous les esprits.
Revue du web
Avec Atlantico
Alors que certaines voix se font entendre contre François Hollande dans les rangs du Parti socialiste, la situation politique actuelle de la gauche n'incite pas tellement à une rébellion ouverte contre le Président. Pas sûr cependant que la reprise en main de la situation sauve l'actuel locataire de l’Élysée d'une défaite annoncée.
Revue du web
Avec Atlantico
Alors que certaines voix se font entendre contre François Hollande dans les rangs du Parti socialiste, la situation politique actuelle de la gauche n'incite pas tellement à une rébellion ouverte contre le Président. Pas sûr cependant que la reprise en main de la situation sauve l'actuel locataire de l’Élysée d'une défaite annoncée.
Politique
En poste depuis le début du quinquennat de François Hollande, un ministre a battu le record de longévité à son poste, qui existe depuis 1836 !
Vidéos A la une
François Hollande a assuré mardi lors du Conseil des ministres que "tout sera(it) mis en oeuvre pour protéger les Français" dans le "cadre de l'état de droit", cinq jours après l'attentat de Nice, a rapporté le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll. Le chef de l'Etat "a rappelé deux grands principes: tout sera mis en oeuvre pour protéger les Français; ce sera fait dans le cadre de l'état de droit, des valeurs de la République et de la démocratie" a déclaré Stéphane Le Foll, après l'adoption par le Conseil des ministres du projet de loi prolongeant l'état d'urgence.
Vidéos A la une
Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, s'est exprimé au sujet de "l'affaire" du coiffeur du président de la République, révélé par le Canard enchaîné. Il confirme bien la présence d'un coiffeur à l'Elysée, "ce qui n'était pas le cas avant", et confirme dans le même temps le salaire de 9.895 euros attribué mensuellement à celui-ci.
Vidéos Argent/Bourse
Lors de son compte-rendu à la presse du conseil des ministres ce mercredi, le porte-parole du gouvernement été interrogé sur le meeting d'Emmanuel Macron, mardi soir à la Mutualité. "Ça n'a pas été évoqué une seule fois", a rétorqué officiellement Stéphane Le Foll aux journalistes. "Le président de la République aura l'occasion de s'exprimer demain", a toutefois indiqué le ministre.
Vidéos A la une
Ce matin, Stéphane Le Foll s'est laissé aller au jeu des pronostics concernant la rencontre de ce soir. "2-0 pour la France !", a-t-il prédit. Mais ce n'est pas tout : le porte-parole du gouvernement annonce aussi un but de Pogba, et de Giroud.
François Hollande se passera des services de Zlatan Ibrahimovic. Dans une interview accordée au Monde, le footballeur proposait au président de...
Vidéos A la une
Le porte-parole du gouvernement a exprimé la condamnation du président de la République suite à la manifestation qui a eu lieu devant le domicile de Myriam El Khomri ce mercredi matin.
Vidéos A la une
Le porte-parole du gouvernement a répondu à Zlatan Ibrahimovic qui avait estimé faire plus pour la France que François Hollande, en payant ses impôts. "Le football donne beaucoup d'ambition mais dans une démocratie c'est plus compliqué que cela", a répondu Stéphane Le Foll.
Vidéos A la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/ydJQiUrU . Le ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a réaffirmé la volonté de maintenir la loi El Khomri relative à la réforme du code du travail. Plus sur http://wizdeo.com/s/lemanstv . Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos A la une
Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, invité ce mardi de Ruth Elkrief sur BFMTV, a déclaré que des aides seront mises en place pour les viticulteurs victimes des intempéries et de la grêle. "Les directions départementales sont à l'oeuvre pour évaluer ce qu'il s'est passé et apporter des solutions en termes de fonds de calamité quand il y a des questions de fonds qui sont touchés", a-t-il exposé. Le porte-parole du gouvernement a également détaillé les aides, qui seront soit des reports de cotisations sociales, soit des reports de fiscalité sur le foncier bâti, soit des possibilités d'achat en termes de stock selon les endroits".
Vidéos A la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/LIGRrKpe . Trois meetings ont été organisés en Sarthe pour le soutien de François Fillon aux primaires, pour le front de gauche et les opposants à la loi travail, et pour la défense du bilan du gouvernement menée par le mouvement de Stéphane Le Foll "Hé oh la gauche !". Plus sur http://wizdeo.com/s/lemanstv . Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos A la une
Ce mercredi, le porte-parole du gouvernement et ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a évoqué la position du président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale Bruno Le Roux, au sujet de la loi Travail. Sa langue a fourché et il l'a rebaptisé "Bruno le relou". Un petit lapsus qui a suscité les rires des journalistes présents.
Vidéos Argent/Bourse
Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et porte parole du gouvernement, était l'invité de Jean-Pierre Elkabbach dans l'interview politique de la matinale.
Vidéos A la une
Une "bonne nouvelle pour les Français et pour la France", c'est ainsi que Stéphane le Foll a qualifié la baisse du nombre de chômeurs en catégorie A, dévoilée par Pôle emploi mardi. Le porte-parole du gouvernement s'est félicité ce mardi sur BFMTV et RMC, de ces chiffres, assurant qu'ils poursuivraient cette politique. Reste selon lui à "amplifier et consolider la croissance". Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement a confirmé la surtaxation des CDD dans le cadre de la loi Travail. S'il a assuré qu'il fallait que cette taxe soit dissuasive, il a néanmoins nuancé ses propos en expliquant que tout se ferait par "négociations, pour qu'on aille plutôt vers un CDI".
Vidéos A la une
Invité sur BFMTV et RMC ce mercredi, Stéphane Le Foll a vertement critiqué les propos de Nicolas Sarkozy selon lesquels, les participants de "Nuits debout" seraient "des gens qui n'ont rien dans le cerveau et qui viennent donner des leçons". Le ministre de l'agriculture a dénoncé une campagne de l'ancien chef de l'Etat qui aurait "ce côté bien excessif et assez méprisant pour tout ce qui se passe et qui ne correspond pas à ce qu'il souhaite". "L'état d'urgence n'empêche pas le droit de manifester", a-t-il affirmé face à ceux qui pourraient accuser le gouvernement de faiblesse. Il a tout de même tenu à préciser que les violences devaient être systématiquement "réprimées".
Vidéos A la une
Stéphane Le Foll a lancé lundi soir "Hé oh la gauche", un mouvement pour tenter de remobiliser la gauche en faveur de François Hollande à un an de la présidentielle, un nom qui fait réagir jusque que sur les bancs de l'Assemblée nationale. "Hé oh monsieur Le Foll ce n'est pas parce que les agriculteurs ne manifestent plus pour l'instant qu'ils ne souffrent pas", l'a interpellé mardi à l'Assemblée députée Les Républicains Isabelle Le Callenec. Elle a aussi utilisé l'expression pour lui demander de déserter un peu plus la rue de Solferino, le siège du PS. De nombreux députés de droite ont crié en échos "Hé oh", avant que le ministre de l'Agriculture ne prenne la parole. "Je ne savais pas que vous me feriez autant de publicité", a répondu le porte-parole du gouvernement.
Vidéos A la une
Stéphane Le Foll, le ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement, a organisé hier un rassemblement baptisé "Hé oh la gauche". C'est une sorte de lancement de campagne pour François Hollande, mais qui s'est déroulée sans ce dernier. D'après Apolline de Malherbe, l'idée de ce meeting était de vanter le bilan de la gauche. Il vise notamment ceux qui se sentent trahis par le décalage entre les promesses de campagne de François Hollande et la réalité de sa pratique du pouvoir en tant que chef de l'Etat. Ce rassemblement était en fait un entre-soi car il s'est déroulé à huis clos dans un amphithéâtre du Ve arrondissement de Paris. Tout a changé car en 2012, François Hollande tenait ses discours en plein air et c'était l'une des spécificités de sa campagne. - Bourdin Direct, du mardi 26 avril 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement et ministre de l'Agriculture a déclaré lundi que l'objet de la réunion "Hé ho la gauche" était de dire que ce que le parti a fait était conforme aux valeurs qui ont toujours été les leurs. L'idée était également de mobiliser les partisans.
Vidéos A la une
À un an de la présidentielle, les fidèles de François Hollande organisent un rassemblement ce lundi soir à Paris. "Hé Oh la gauche", c'est le nom de ce mouvement auquel participent une vingtaine de ministres. À l'initiative de cette offensive concertée pour soutenir le chef de l'État, Stéphane Le Foll, le porte-parole du gouvernement. Manuel Valls en déplacement sera absent tout comme Ségolène Royal. Emmanuel Macron, en déplacement également, n'était pas convié. Du côté de certains militants PS, le mouvement provoque surtout des railleries.
Vidéos A la une
La plupart des sondages le démontrent, la cote de popularité de François Hollande est au plus bas. Il serait même certain que ce dernier serait éliminé au second tour des prochaines élections présidentielles. Face à cette situation délicate, 24 ministres, à l'initiative de Stéphane Le Foll, vont se retrouver en meeting ce soir pour soutenir le chef d'État. Pour Maurice Szafran, cette idée est à la fois surréaliste, hors du temps et ne répond à aucune des vraies questions des Français. - Bourdin Direct, du lundi 25 avril 2016, sur RMC
Vidéos A la une
Alors qu'Emmanuel Macron exprime le fait que la gauche ne le "satisfait pas", Stéphane Le Foll organise un meeting en soutien au président. "Hé ho la gauche", organisé lundi soir à Paris, aura pour but de défendre le bilan du quinquennat. Vingt-cinq ministres y sont conviés. Bizarrement, celui de l'Économie ne figure pas sur la liste.
Vidéos A la une
S'il se retrouve expulsé du gouvernement, il pourra toujours se réfugier chez les Français. Emmanuel Macron est l'homme politique avec qui la majorité des Français souhaiteraient passer la nuit. Selon un sondage Odoxa commandé par le site de location entre particuliers Air'b'n'b révélé par le JDD, 30 % des sondés veulent séjourner chez lui, 25 % le recevoir chez eux. Ils sont autant à vouloir simplement prendre l'apéritif avec lui.
Vidéos A la une
Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement lancera lundi son mouvement "Hé, oh, la gauche". Un événement auquel Emmanuel Macron n'est pas convié. Invité dimanche du Grand Jury sur LCI/RTL/Le Figaro, Stéphane Le Foll a du justifier sa décision.
Vidéos A la une
Invité dimanche à répondre à une question d'un internaute sur la non-démission de ministres français à l'instar des belges après les attentats de Bruxelles, Stéphane Le Foll a estimé qu'il n'y avait pas eu de failles du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. "Sur ce sujet, il faut quand même bien mesurer ce qu'on dit", a lancé le porte-parole du gouvernement à l'internaute.
Vidéos A la une
Invité dimanche du Grand jury sur LCI/RTL/Le Figaro, Stéphane Le Foll a réaffirmé sa "loyauté" envers François Hollande, dans la perspective d'une nouvelle candidature du chef de l'Etat à la présidentielle de 2017. "Je n'ai pas de doute sur qui je soutiendrai le moment venu", a lancé le ministre de l'Agriculture.
Vidéos A la une
Invité dimanche du Grand Jury LCI/RTL/Le Figaro, Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et porte-parole du Gouvernement a réagi aux questions des journalistes sur Emmanuel Macron en ironisant sur l'engagement à gauche du ministre de l'Economie. Ce dimanche sur Arte, il s'est déclaré non satisfait par la gauche d'aujourd'hui.
Vidéos A la une
Le porte-parole du gouvernement a confirmé ce mercredi une commande du croisiériste MSC de quatre paquebots pour un montant de 4 milliard d'euros aux Chantiers STX de Saint-Nazaire. Celle-ci doit être officiellement formalisée mercredi après-midi à l'Elysée.

Pages

Publicité