Vidéos A la une
Pour maintenir la loi Travail, le gouvernement veut lâcher tout le reste. Thierry Arnaud trouve que cette stratégie est assez spectaculaire. Ce qui se passe actuellement au sein de la SNCF en témoigne. Les syndicats de cette entreprise ont compris que l'ajout de demandes spécifiques, qui portent sur leur temps de travail et leur statut dans la revendication concernant la loi Travail, est un très bon coup. Sous pression, le gouvernement a alors dessaisi la direction de la SNCF sur cette affaire et a accepté leurs demandes. Quelles en sont les conséquences ? Jusqu'où le gouvernement est-il prêt à payer pour défendre la loi El Khomri ? - Bourdin Direct, du vendredi 3 juin 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
Trois militants socialistes exigent l'organisation d'une primaire à gauche. Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis se dit favorable à cette démarche. En réalité, ce n'est ni à ce dernier ni au chef d'État de décider s'il doit y en avoir ou pas, estime Hervé Gattegno. En effet, les statuts du PS ont déjà fixé la règle d'une primaire pour désigner le candidat à la présidentielle. Ce n'est donc pas une hypothèse mais un impératif. En 2012, c'est la primaire même qui a permis à François Hollande de s'imposer, cette fois elle va s'imposer à François Hollande, ajoute Hervé Gattegno. - Bourdin Direct, du mercredi 24 février 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
Les militants UMP se prononcent sur les projets de nouvelle organisation interne de leur parti, notamment les nouveaux statuts. Mais ils n’ont qu’une chose en tête: la présidentielle de 2017.
Publicité