Politique
Manuel Valls a estimé mardi à l’Assemblée nationale qu’il y avait actuellement un "apartheid territorial, social et ethnique" en France. Ce n’est pas la première fois qu’un politique se permet un tel pont dans l’Histoire.
Vidéos A la une
PRAGUE - 29 sept 2014 - Pour le monde entier, elles sont un symbole de la défunte RDA. Pour des milliers d'Allemands qui ont fui les dernières semaines d'un régime honni, les Trabant ont le goût de la liberté. A Prague, elles refont une entrée trébuchante, direction l'ambassade d'Allemagne, comme autrefois, il y a 25 ans. Été 1989, un flot ininterrompu d'Allemands de l'Est prend le chemin de la Tchécoslovaquie. A pied, en train, et en voiture, autrement dit en Trabant. Pendant des semaines, près de 4.000 personnes campent dans les jardins de l'ambassade de la République fédérale d'Allemagne à Prague. Le 30 septembre, le ministre des Affaires étrangères de RFA vient leur annoncer l'incroyable nouvelle : la délivrance d'un visa. Ce dénouement heureux n'efface pas la crainte qui accompagnait les voyageurs. " Nous ne savions pas si la voiture allait tenir, s'il y aurait des barrages, la police, si la Stasi allait nous embarquer. Est-ce que nous allions atteindre la frontière, et Prague ensuite? Tout était très incertain. Et en plus nous avions un jeune enfant avec nous. " se souvient Marion Mahlke, une ancienne réfugiée est-allemande. Vingt-cinq ans après, elle a refait le même voyage, en Trabant mais sans angoisse.
Vidéos A la une
Au menu: Valls et le Chasseur français, Sarkozy, Berlusconi et la Stasi, Obama inattendu.
Vidéos A la une
Dans une lettre adressée aux français publiée dans Le Figaro, l’ancien chef de l’Etat répond, point par point, à toutes les affaires. Les écoutes, Karachi, Bettencourt : l’ex-président...
Politique
"Toute comparaison avec des dictatures est forcément insupportable" a annoncé ce matin François Hollande concernant le parallèle fait par Nicolas Sarkozy entre la stasi et les écoutes judiciaires dont il fait l'objet. Cette comparaison faite par l'ancien président dans les colonnes du Figaro est-elle toutefois valable? La réponse en cinq points.
Politique
Réagissant à l’affaire des écoutes téléphoniques, Nicolas Sarkozy a violemment riposté en publiant une tribune exclusive dans le Figaro de ce vendredi. Et alors que l’ancien président a comparé les écoutes le visant aux méthodes de la Stasi (la police politique de l'ex-RDA), François Hollande a rapidement répliqué pour dénoncer une "comparaison insupportable".
Publicité