Vidéos A la une
C'est un nouveau coup dur pour l'économie russe qui voit sa note d'endettement à long terme réduite d'un cran, à 'BB+', la catégorie 'spéculative' dite 'pourrie' dans le jargon financier. Ce passage de la Russie au même niveau que la Bulgarie ou l'Indonésie va automatiquement écarter la dette russe du portefeuille de certains investisseurs. Dès l'annonce de la décision de Standard & Poor's, la monnaie russe a dévissé pour atteindre 78,89 roubles pour un euro, son plus pas niveau depuis la mi-janvier. L'économie russe souffre des sanctions économiques occidentales et surtout de l'effondrement des cours du pétrole, la première source de revenus du pays.
Publicité