International
Un mouvement de panique dans la foule venue assister à un défilé religieux au Sri Lanka a fait un mort et plusieurs blessés légers. Explications. 
Vidéos Argent/Bourse
En raison de fortes précipitations et d'inondations dévastatrices qui ont frappé le Sri Lanka, les rues de la capitale Colombo sont moins bondées que d'habitude cette année pour la fête bouddhiste de Vesak, qui marque la naissance, l'éveil spirituel et la mort du seigneur Bouddha.
Vidéos A la une
L'armée sri-lankaise fouille des montagnes de boue à Aranayaka en quête d'une centaine de personnes portées disparues après un glissement de terrain qui a enseveli deux villages, tuant au moins 24 personnes.
Vidéos A la une
Au Sri Lanka, les secours s'activent pour venir en aide et évacuer les personnes touchées, dans plusieurs villages, par un glissement de terrain. Hélitreuillés, certains survivants sont pris en charge tandis que les recherches continuent pour retrouver des survivants. Le chef des secours parle, pour l'heure, de 134 morts.
Voyager pratique
Costa Croisières lance un nouvel itinéraire pour les adeptes de destinations exotiques et fascinantes en quête de dépaysement et de nouvelles cultures.  
Vidéos A la une
Au moins 17 personnes ont été retrouvées mortes au Sri Lanka mercredi tandis que plus de 200 familles sont portées disparues, suite aux coulées de boues qui ont touché 3 villages dans le centre du pays, à environ 70 kilomètres au nord de la capitale, Colombo. Ce nouveau bilan porte à au moins 37 le nombre de morts depuis le début des pluies diluviennes survenues lundi. Plus de 300 soldats accompagnés de villageois fouillaient la boue et les débris avec les moyens du bord pour tenter de retrouver des survivants, mais les mauvaises conditions météo ralentissent les opérations de secours. Par ailleurs, plus d'un millier de personnes ont pu se réfugier dans une école et un temple bouddhiste. Les mêmes pluies ont provoqué de graves inondations dans plusieurs villes, dont Colombo. Avec agences
Vidéos A la une
Seize corps ont été retrouvés mercredi au Sri Lanka, ensevelis sous un glissement de terrain. Depuis trois jours, 35 personnes ont trouvé la mort dans les inondations meurtrières qui touchent le pays. 150 personnes sont portées disparues, près 350.000 habitants sont concernés et 200.000 ont dû trouver refuge dans des centres d'urgence.
Vidéos Sciences
L' IL DU WEB. Les astronomes n'ont pas identifié l'objet qui fonce actuellement sur la Terre. L'OVNI se dirigerait vers le Sri Lanka. Sur place, les autorités ont mis en place une zone d'exclusion aérienne, tandis que l'observatoire de Paris a dépêché deux astronomes. Les internautes, eux, sont à l'affut de la moindre information provenant de l'Agence spatiale européenne.
Monde
Après des vacances ensoleillées, c'est le retour de la pluie et du froid. Déprimant ! Pour pallier à cela, voici quelques endroits où partir pour retrouver l'esprit des vacances l'espace de quelques jours. 
Vidéos A la une
Tams tams et applaudissements nourris à la proclamation des résultats des législatives au Sri Lanka. Le Parti national uni, au pouvoir depuis janvier a remporté le scrutin avec 106 sièges, à sept sièges seulement de la majorité absolue. Le Premier ministre sortant Ranil Wickremesinghe est donc quasiment assuré de rester à son poste. Il devrait pouvoir compter sur l'appui des mouvements fidèles à l'actuel président Maithripala Sirisena. Pour l'ancien homme fort du pays Mahinda Rajapakse, l'échec est cinglant. Il a reconnu sa défaite avant même l'annonce officielle des résultats. Avec ce scrutin, l'ancien président espérait revenir sur le devant de la scène politique comme Premier ministre. Rajapaksa, l'ex-homme fort du Sri-Lanka, rate son retour sur la scène politique http://t.co/2356xbl0dE pic.twitter.com/fCUuEkYcHP- FRANCE 24 Français (@France24_fr) 18 Août 2015 Les élections de lundi figurent parmi les plus pacifiques qu'ait connues le Sri Lanka, meurtri par plus de trois décennies de guerre civile. Avec AFP, Reuters
Vidéos A la une
C'est le retour potentiel de Mahinda Rajapakse sur la scène politique qui est le réel enjeu et inconnu du scrutin. Mahinda Rajapakse, battu lors des élections présidentielles de janvier 2015, tente un retour aux affaires, en devenant Premier ministre. Il a en effet regné sur le pays sans partage pendant dix ans. En 2004, il succède à Chandrika Kumaratunga. L'homme, au sourire carnassier, veut aujourd'hui prendre sa revanche, sept mois après avoir échoué à se faire élire pour un troisième mandat. Et pour cela, il compte bien capitaliser encore une fois sur sa plus grande réussite : la défaite infligée aux Tigres tamouls en 2009, mettant fin à 26 ans d'une guerre civile qui a fait 70 000 morts et 140 000 disparus. Les tamouls, de religion hindoue, réclamaient la création d'un état indépendant. La majorité cinghalaise, bouddhiste, leur a toujours reproché d'avoir été privilégiés par les colons anglais. En 2009, après plusieurs tentatives de paix, les forces sri lankaises lancent un ultime assaut sur la dernière ville aux mains des rebelles. Les Tigres tamouls sont alors retranchés sur un territoire de treize kilomètres carrés, encerclés par l'armée. Le 16 mai, ils finissent par rendre les armes. 'Je m'adresse à vous en ce moment historique, où notre pays se débarrasse du terrorisme, et répond aux espoirs qui animent depuis des décennies les Cingalais, les Tamouls, les musulmans, les Burghers et les Malais de ce pays' déclare alors Rajapakse devant le parlement, savourant sa victoire. L'île de l'océan Indien, située au sud de l'Inde, compte vingt millions d'habitants. Les trois quarts de la population sont cinghalais, et bouddhistes. Les tamouls hindouistes représentent 15% de la population, et vivent dans le Nord et l'Est. Malgré une réconciliation fragile, la fin de la guerre a permis à l'ancien président d'acquérir une popularité toujours vivace chez les cingalais. Mais les atteintes aux droits de l'Homme, et surtout la corruption, et un penchant pour l'autoritarisme ont finalement raison de lui. Dès 2010, des manifestations réclamant sa démission éclatent dans le pays. C'est dans ce contexte qu'arrive au pouvoir Maithripala Sirisena, un homme sobre et d'origine modeste. Il promet de rééquilibrer le pouvoir et de lutter contre la corruption. Il est difficile de juger son bilan, après seulement huit mois. Les électeurs ont le choix entre revenir en arrière, ou bien donner sa chance au nouveau président pour garantir une majorité stable en reconduisant à la tête du gouvernement Ranil Wickremesinghe, son actuel Premier ministre, et tourner ainsi la page Rajapakse. Les Sri Lankais attendent aujourd'hui surtout des emplois, et une bonne gouvernance. Parmi les dossiers à régler par le prochain gouvernement, il y a la restitution aux Tamouls des terres qui leur ont été confisquées par l'armée, et plus globalement la réconciliation entre Tamouls et Cinghalais.
Vidéos A la une
Au Sri Lanka, les bureaux de vote ont fermé ce lundi à 16 h, heure heure locale, au terme de législatives placées sous protection renforcée. 74 000 policiers et gendarmes ont surveillé le scrutin. Avec ces élections, l'ancien homme fort du pays, Mahinda Rajapakse, président pendant près de dix ans jusqu'à son échec à la présidentielle de janvier, tente de revenir sur le devant de la scène en devenant Premier ministre. Un grand nombre de ses proches sont englués dans des accusations de corruption. Son principal adversaire est le Premier ministre sortant Ranil Wickremesinghe, à la tête d'un gouvernement minoritaire depuis janvier. Celui-ci accuse Mahinda Rajapakse de chercher avant tout à obtenir l'immunité parlementaire face à d'éventuelles poursuites. Même si les sondages sont sujet à caution au Sri Lanka, le Premier ministre sortant fait figure de favori. Les résultats sont attendus mardi.
Vidéos Insolite
Cet homme, complètement ivre, est couché aux pieds d'un éléphant. C'est une provocation envers l'animal ou est-il trop saoul que pour comprendre ?
Vidéos A la une
COLUMBO/MANILLE - 15 jan 2015 - Son message: on ne peut tuer au nom d'une religion mais on ne peut pas non plus rire de tout. Une semaine après l'attaque sanglante contre les dessinateurs de Charlie Hebdo, le pape François a donné son point de vue sur la liberté d'expression et le droit à la satire lors de son transfert entre le Sri Lanka et les Philippines. " Tellement de gens disent du mal des religions, se moquent des religions, s'amusent de celles des autres. Ce sont des provocateurs. Ce qu'il leur arrive, c'est ce qu'il arriverait au Dr. Gasparri (qui se tient à côté de moi) s'il avait une parole malheureuse sur ma mère. Il y a une limite. Toute religion a sa propre dignité. Toute religion qui respecte la vie, les êtres humains " a expliqué le pape. Le souverain pontife est attendu avec ferveur aux Philippines où il devrait se rendre notamment dans la zone dévastée en 2013 par un typhon meurtrier.
Vidéos A la une
François a également plaidé pour la liberté de croire dans un pays blessé par les tensions inter-religieuses et demandé aux dirigeants de faire repentance. Le pape s'est rendu dans le nord-ouest de l'île au sanctuaire marial de Madhu, en zone tamoule. Ce lieu symbolique qui fut sur la ligne de front est désormais un lieu de paix où se rendent, outre les catholiques, musulmans, bouddhistes et hindouistes. L'appel à l'unité et au pardon du pape a été très apprécié à l'image de cet homme : 'je vous le dis franchement, il y a certains qui aiment être avec la foule. Il y a certains dirigeants qui n'aiment pas être avec la foule. Vous voyez, il y a des gens qui sont très humbles, ils ne prennent pas en compte ni les castes ni les croyances. Et ce pape est l'un d'entres eux', admire cet homme. Le pape argentin a également canonisé Joseph Vaz faisant de ce missionnaire vénéré pour son aide aux pauvres de toutes les communautés, le premier saint dans l'histoire du Sri Lanka.
Vidéos A la une
Le pape François, en visite au Sri Lanka pour deux jours, s'est rendu, ce mercredi, au sanctuaire marial de Madhu, situé dans la Province du Nord, sur le territoire du diocèse de Mannar, dans une région à majorité tamoule. Le souverain pontife a demandé au peuple sri-lankais "à faire réparation" pour le mal commis pendant la guerre civile qui s'est achevée en 2009.
Vidéos A la une
Le pape François a exhorté mardi au respect des droits de l'homme et à la recherche de vérité au Sri Lanka, à l'amorce d'une visite de deux jours dans ce pays qui peine à cicatriser les plaies d'une longue guerre civile.
Vidéos A la une
Devant des fosses communes, des milliers de personnes ont commémoré les dix ans du tsunami dévastateur en Asie du sud-est. L'un des pires cataclysmes des temps modernes a fait plus de 220 000 morts en Indonésie, en Thaïlande, en Inde ou au Sri Lanka.
Vidéos A la une
Du Sri Lanka à la Thaïlande, ils sont nombreux à avoir salué la mémoire des victimes du raz-de-marée jeudi. Parmi eux, des rescapés du drame.
Vidéos A la une
C'était il y a dix ans jour pour jour, le tsunami, l'une des pires catastrophes naturelles de l'Histoire, frappait les côtes Asiatiques. Ce vendredi est la journée de commémorations dans toute l'Asie du sud-est. A Phuket, dans le sud de la Thaïlande, les commémorations sont surtout tournées vers les milliers de touristes morts sur les plages. Les Thaïlandais eux, ont parfois une autre vision des choses.
Voyages
Pas envie de partir à la montagne pour les fêtes de Noël ou lors des prochaines vacances d’hiver ? Une étude annuelle réalisée par le site Tripadvisor et l’institut Ipsos a comparé les prix de 29 destinations du monde entier, mais au soleil, afin de recenser les voyages les plus accessibles de la saison pour une semaine de vacances pour quatre personnes. Les prix incluent le logement, la voiture de location, les achats de nourriture ainsi que les sorties pour dîner ou boire un verre. En voici le top 10 en images. 
Vidéos A la une
Les espoirs de retrouver des survivants sont minces après les coulées de boue dévastatrices au Sri Lanka. C'est ce qu'ont indiqué les autorités ce jeudi au lendemain du drame dans le village de Haldummulla à 200 kilomètres de la capitale Colombo. Des pelleteuses et des sauveteurs s'attaquaient aux tonnes de boue qui ont emporté quelque 150 maisons en tôle dans une plantation de thé. Des centaines de militaires ont été mobilisés. Ces opérations de sauvetage sont rendues difficiles par les pluies persistantes. Le bilan de 300 disparus avancé hier a été revu à la baisse, car une bonne partie d'entre eux étaient en fait au travail ou à l'école, selon les autorités. Une centaine de personnes pourrait avoir été ensevelie sous les tonnes de boue. Avec AFP et Reuters
Magazine
Lors de leur passage au Sri Lanka pour la traditionnelle semaine de préparation avant le grand soir de l'élection de Miss France, les 33 candidates se sont prêtées au jeu de la pose en maillot de bain. Planet.fr vous propose de découvrir cette séance photo en images...
Vidéos A la une
Le nord du Sri Lanka, où a lieu le scrutin, a été le théâtre pendant des années d’une guerre civile entre le gouvernement et les séparatistes tamouls, ayant fait des dizaines de milliers de...
Vidéos A la une
Au Sri Lanka, des vents violents et des pluies diluviennes ont fait au moins 27 morts: 26 pêcheurs et une personne écrasée par la chute d’un arbre. La Marine et l’armée de l’Air sont toujours à la recherche d’une trentaine de pêcheurs pris au piège d’une mer démontée.
Publicité