Vidéos A la une
Tout ne s'est pas déroulé comme prévu ce samedi au Mémorial de Potocari en Bosnie-Herzégovine pour le 20e anniversaire de ce sombre épisode de la guerre intercommunautaire des années 90, le massacre de Srebrenica. Un massacre qualifié de génocide par la justice internationale où quelque 8 000 hommes et garçons musulmans ont été exécutés par les forces serbes bosniennes. La présence du Premier ministre serbe Aleksander Vucic dont le pays refuse le terme de génocide a fait grincer bien des dents. Et une foule en colère lui a lancé des pierres. Certains ont tenté de s'en prendre physiquement à lui. Par hauts-parleurs, les organisateurs ont lançé des appels au calme. Un imam a alors commencé à prononcer une prière et la plupart des participants se sont tournés pour prier en attendant la mise en terre de 136 victimes du massacre récemment identifiés. Le dirigeant serbe a ensuite dénoncé une tentative d'assassinat. Avant que Vucic ne soit chassé du mémorial, l'ancien président américain Bill Clinton avait salué sa présence. 'En tant qu'ami de la Bosnie, je veux remercier le Premier ministre serbe d'avoir eu le courage de venir ici, a déclaré Bill Clinton, qui s'est rendu lui aussi sur place ce samedi. C'est important de le reconnaître'. Selon l'agence officielle serbe Tanjug, Vucic a été touché à la tête, et ses lunettes ont été brisées. Vendredi, le ministre serbe de l'Intérieur avait averti des risques pesant sur la sécurité du Premier ministre. Avec AFP et Reuters
Vidéos A la une
Ils sont des milliers ce samedi à participer aux cérémonies de commémoration du 20e anniversaire du massacre de Srebrenica en Bosnie-Herzégovine. Celui de 8 000 hommes et garçons musulmans par les forces serbes bosniennes. Ce fut la pire tuerie en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les restes de 136 victimes récemment identifiées devaient être mis en terre ce samedi au mémorial de Potocari dans l'est du pays. Parmi les personnalités internationales présentes venant assister aux commémorations, Bill Clinton l'ancien président des Etats-Unis dont le gouvernement fut l'architecte des accords de paix de Dayton qui ont mis fin au conflit bosnien.
Publicité