Le stade Mané-Garrincha de Brasilia, rénové à l'occasion du Mondial 2014, devra être remboursé sur les 1000 années à venir par les contribuables brésiliens.

C'est une annonce qui ne va pas plaire aux brésiliens. Alors qu'ils se remettent à peine de leur cuisante défaite face à l'Allemagne en demi-finale du Mondial, le quotidien O Globo a annoncé que la facture du mythique stade de Brasilia ne serait remboursée que dans 1000 ans. D'après le quotidien, le stade érigé en 1974 avait nécessité des travaux de modernisation et de mise en conformité pour le Mondial, les travaux s'élevant à 900 millions de dollars.

Des siècles pour rembourser la rénovationSeulement, le stade national n'a rapporté que 500 mille dollars lors de sa première année d'exploitation. A cette vitesse, il faudrait des siècles pour rembourser les frais de modernisation. Pour vérifier la véracité des propos d'O Globo, l'AFP a interrogé l'Office des comptes publics de la capitale brésilienne, laquelle a confirmé les déclarations du quotidien.

Trois fois plus cher que prévuAux mauvaises estimations de rentabilité du stade s'ajoutent des aléas survenus lors des travaux, les fixant à un montant trois fois plus élevé que prévu. En témoigne son classement dans la liste des rénovations de stade les plus onéreuses, en deuxième position derrière le stade de Wembley, à Londres.

Publicité
On se souvient du mécontentement de certains brésiliens à l'approche de l’événement sportif, ainsi que des manifestations anti-Mondial. Espérons que cette nouvelle n'ajoute pas d'huile sur le feu.

Vidéo sur le même thème - Francesco Totti prend un selfie pour célébrer son but 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité