Le secrétaire général de la Fédération internationale de football (Fifa), Jérôme Valck, a annoncé, lors d'une interview diffusée sur France Inter et France Info ce mercredi, que la Coupe du monde 2022 organisée par le Qatar se déroulera en hiver.

Mise à jour (08/01/14 à 17h) : Jim Boyce, vice-président de la FIFA a affirmé qu'aucune décision n'avait été prise concernant un décalage en hiver du Mondial au Qatar, contredisant les propos de Jérôme Valcke.

 

Dans un entretien diffusé mercredi par les radios France Info et France Inter le secrétaire général de la Fédération internationale de football (Fifa), Jérôme Valcke, a annoncé que le Mondial 2022 au Qatar ne se déroulera pas en été. Le Français a précisé que cette Coupe du monde aura lieu "entre le 15 novembre et le 15 janvier au plus tard". Cependant l'officiel de la Fifa n'a pas indiqué si l'événement sportif sera en 2021-2022 ou 2022-2023.

Quelques semaines après l'annonce de l'organisation par le Qatar du Mondial 2022, les commentateurs s'étaient interrogés sur les températures de cette région aux mois de juin-juillet. Durant l'été une chaleur accablante se fait en effet ressentir au pays des propriétaires du PSG, "près de 50 degrés par moment", tandis qu'en hiver, la température moyenne est de 25 degrés. Après cette remise en cause, le président de la Fifa avait évoqué, sans affirmer, la possibilité de jouer cette Coupe du monde en hiver.

"Je ne vois pas le problème de jouer en décembre"

Tout comme Jérôme Valcke, Michel Platini, président l'Union des associations europénnes de football (UEFA), était favorable à un changement de calendrier. "Je ne vois pas le problème de jouer en décembre", déclarait-il lors d'un déplacement à Abou Dhabi.

Publicité
Mi-novembre, le secrétaire général du "comité suprême d'organisation" de la coupe du monde au Qatar, Hassan Al-Thawadi avait déclaré au Parisien, que "le Qatar (était) prêt à organiser le Mondial en hiver", et que le pays s'adapterait à la décision de la Fifa, quelle qu'elle soit. Il semblerait donc que la Fifa s'est adaptée aux températures du pays organisateur.

Mondial 2022: Comment le Qatar répond aux critiques