Le sportif amputé des quatre membres, Philippe Croizon, auteur notamment d’une traversée de la Manche à la nage, est en colère après s’être fait dérober son fauteuil roulant.

© AFP

"Ils ont volé mon autonomie". C’est avec cette phrase que Philippe Croizon, sportif handicapé, résume la situation dans laquelle il se trouve. Amputé des quatre membres après une électrocution en 1994, il avait fait la Une de l’actualité en traversant la Manche à la nage en 2010. Mais si l’on parle de lui aujourd’hui, ce n’est pas pour un nouvel exploit sportif. En effet, il a annoncé dimanche s’être fait voler son fauteuil roulant électrique lors d’un séjour en Seine-Maritime. "Dans la nuit de jeudi à vendredi, on a volé la remorque dans laquelle se trouvait mon fauteuil, alors que je dormais chez des proches à Martin-Eglise", près de Dieppe, a ainsi expliqué Philippe Croizon.

"Sans lui, je ne suis plus rien"

C’est avec un "sentiment de tristesse et de colère" que Philippe Croizon a dénoncé ce vol et lancé un appel pour que l’engin lui soit restitué. "Qu'ils gardent la remorque s'ils le veulent, mais qu'au moins ils rendent le fauteuil", a-t-il déclaré. Avant d’ajouter : "Je ne sais pas si ces gens se rendent compte de ce qu'ils ont fait : ils n'ont pas seulement piqué mon fauteuil, ils ont volé mon autonomie. Sans lui, je ne suis plus rien".

Il tire la sonnette d'alarme

Publicité
Outre le préjudice moral, la perte du fauteuil représente également une importante perte financière, ces équipements étant "très mal remboursés par la Sécurité sociale", a fait valoir Philippe Croizon. "Des amis m'avaient aidé à financer celui-ci", a-t-il souligné. Aujourd’hui, Philippe Croizon est occupé à la rédaction d’un livre relatant ses traversées entre les continents (il a relié les cinq continents à la nage par les détroits). "Je veux parler de la résilience et du côté positif du handicap, mais également de la place du handicap dans différentes sociétés, une place en recul en France, selon moi", a-t-il confié.

A revoir en vidéo : Philippe Croizon, l'exploit entre deux îles furtives du détroit de Béring

Publiez votre commentaire

3 commentaires

Que honte et malheurs s

Portrait de maguitoune

Que honte et malheurs s'abattent sur le ou les voleurs ! Quelle est cette République où l'on ne respecte plus rien ?

Votez pour ce commentaire: 

la république voulue par

Portrait de geode

geode

la république voulue par notre gouvernement.

Votez pour ce commentaire: 

Publicité