Samedi dernier, au lendemain de la journée de la femme, lors d'un match de rugby à Toulon, un écran géant a projeté une photo de Dominique Strauss-Kahn accompagnée de la phrase "Bonne fête à toutes". Une initiative qui n'a pas plus à tout le monde, mais qui est totalement assumée.

Samedi dernier se déroulait à Toulon le match de rugby Toulon-Biarritz. Au lendemain de la journée de la femme, le président du club de rugby de Toulon avait décidé de faire un clin d’œil à la gente féminine avant le début du match.

Un écran géant a donc projeté dans le stade une image de DSK accompagnée de la phrase : "Bonne fête à toutes". C'est d'ailleurs devenu une habitude à Toulon pour les matchs à domicile : le président du club, Mourad Boudjellal, fait diffuser une image en lien avec l'actualité. Récemment, il avait fait projeter l'image de Gérard Depardieu et la phrase "Bons baisers de Russie".

"Une attention pour un mec normal"Mais cette fois-ci, la blague n'a pas fait rire tout le monde. Le président du club assure qu'il respecte "énormément" DSK, "devenu un personnage humoristique et authentique". Il ajoute dans La Provence que "des tas d'hommes politiques nous ont fait croire qu'ils étaient axés sur leur travail, alors que ce qui intéresse 99% d'entre eux, quand ils ont fini leurs discours, c'est le cul, picoler et le pouvoir".

Il continue : "Je trouve extraordinaire que DSK ait pu être vilipendé par ses semblables, lesquels ont soudainement incarné le refus de tout ça ! Ceux qui ont pris mon message comme une attaque contre DSK se trompent totalement, car c'est plutôt une marque d'affection [...], une attention pour un politique normal, un mec normal".

"Quand j'arrive à choquer les cons, j'ai réussi ce que je voulais faire"Face aux désapprobations, il assume complètement : "Les femmes, dont la préoccupation première aujourd'hui est de savoir qui est le successeur de Benoit XVI, ont pu évidemment être choquées ! Mais le autres non, j'en suis persuadé."

Publicité
Il termine enfin en certifiant que "ce n'est que de l'amusement. De toutes façons, quand je pense à un truc amusant, je ne me soucie pas beaucoup de l'avis des cons. Sinon, je ne ferais rien. Accessoirement, quand j'arrive à choquer un peu les cons, j'ai réussi ce que je voulais faire".

© GERARD JULIEN / AFP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :