Mardi, la capitale française a annoncé officiellement sa candidature pour l’organisation des Jeux olympiques de 2024. Mais quel en serait le coût ?

Alors que Paris a annoncé officiellement sa candidature pour l’organisation des JO en 2024 lors de la journée mondiale de l’Olympisme, les plus sceptiques se demandent déjà combien cela va coûter à la France. Le budget prévisionnel est estimé à 6,2 milliards d’euros. La France respecterait donc le budget restreint recommandé par le comité international olympique (CIO). Ce dernier financerait environ 2 milliards d’euros.

Le budget prévisionnel comprend les frais liés à l’organisation et à la construction d’infrastructures, comme le rapporte 20 minutes. Environ la moitié des dépenses seraient consacrées aux infrastructures. Il ne manque à la France que le village olympique et la piscine.

Lire aussi - Jeux Olympiques 2024 : pourquoi la France peut y croire

Les Jeux olympiques seraient payés principalement par des intérêts privés, comme l’a décidé la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui se montrait au départ réticente à l’idée de déposer un dossier de candidature. "Vous savez les Jeux, c'est très joli, mais il n'y a pas une ville qui s'y soit retrouvée sur le plan financier", avait-elle déclaré.

Le village olympique estimé à 1,7 milliards d'euros

La participation publique ne doit pas dépasser 3 milliards d’euros au total. Les dépenses doivent être rentables. Ainsi, le village olympique, estimé à 1,7 milliard d’euros, devra être transformé après l’événement et accueillir 4000 logements. Tandis qu’une partie des gradins de la piscine pourraient être défaits après les JO.

La France pourra-t-elle respecter ce budget ?

Toutefois, il est nécessaire de préciser que par le passé les budgets prévisionnels n’ont pas été respectés. Ainsi, pour les Jeux olympiques de 2012 à Londres, les prévisions atteignaient 4,8 milliards d’euros mais 11 milliards ont été dépensés en tout. Alors que pour les JO de Pékin en 2008 le budget initial était estimé à 2,6 milliards d'euros, il a finalement atteint 32 milliards.

Publicité
La capitale française pourrait également être amenée à ne pas respecter son budget initial. Cependant, le point fort de Paris est de posséder d’ores et déjà un certain nombre d’infrastructures alors que la construction d’équipements constitue la principale dépense des villes d’accueil. En attendant l'annonce de la candidature retenue par le CIO durant l'été 2017, la France peut compter sur le soutien des Français majoritairement favorables à l'organisation des JO.

Vidéo sur le même thème : Jeux Olympiques 2024 : 3 Français sur 4 favorables à la candidature de Paris